Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Des Envahisseurs à La Guerre des mondes, 5 extraterrestres qu’on n’aimerait pas croiser dans l’ascenseur

Non, il n’y a pas que Alf et E.T. : dans l’espace, personne ne vous entend crier et ce ne sont pas les affreux qui manquent. À l’occasion de la diffusion de La Guerre des mondes, déjà disponible sur myCANAL, voici une petite sélection des pires aliens de la fiction télé et ciné.

Les Envahisseurs de Larry Cohen (1967)

Ce ne sont pas forcément les plus effrayants, mais sans doute les plus insidieux : les envahisseurs qui tourmentent David Vincent prennent apparence humaine pour coloniser la Terre, utilisant nos failles psychologiques.

Le pauvre architecte, lui, doit « convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé ». 

Post-it mental : pour distinguer un alien d’un humain, souvenez-vous qu’eux ne peuvent pas plier le petit doigt.

Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979) (et le reste de la saga)

Pour rendre encore plus terrifiantes ses créatures, leur papa, H.R. Giger, a eu l’idée de leur enlever les yeux…

Du stade larvaire (Facehugger) au Xénomorphe (individu adulte) en passant par le Chestburster (« exploseur de poitrine », le stade où ce parasite est implanté dans son hôte), cet extraterrestre est une machine à tuer intelligente et particulièrement vicieuse à laquelle il est difficile de survivre.

The Thing de John Carpenter (1982)

Menace polymorphe, la « chose » tout juste décongelée qui décime les employés d’une base de recherche scientifique en Antarctique prend l’apparence de qui elle veut (chiens, humains, etc). Alors, tout le monde soupçonne tout le monde d’abriter la chose…

Le film vaut autant pour son atmosphère oppressante que ses effets spéciaux (gore et eighties à souhait), signés du maquilleur légendaire Rob Bottin, qui officiera ensuite sur RoboCop, Se7en ou Game of Thrones.
 

Mars Attacks! de Tim Burton (1996)

Ah, ils avaient pourtant l’air avenants avec leurs bouilles souriantes. Le président américain (Jack Nicholson) leur avait même déroulé le tapis rouge.

Las, les petits hommes verts ne sont venus que pour semer la mort avec leurs pistolets désintégrateurs… ne manquant pas, au passage, de se payer notre tronche avec une ironie mordante. Peut-être pas les plus flippants, mais les plus moqueurs. C’est la double peine.
 

La Guerre des mondes, Création Originale créée par Howard Overman
 

Exit les énormes tripodes mis en scène par Steven Spielberg dans son adaptation de 2005 : ici, il s’agit de sortes de quadrupèdes mécaniques, étrange alliage de chair et de métal, dont le seul but semble être de détruire l’humanité.

Ces prédateurs à la technologie à peine plus avancée que la nôtre sont discrets, presque invisibles. Ce qui ne les rend que plus inquiétants encore.

La Guerre des mondes, Création Originale, 8 x 52 minutes, disponible sur myCANAL.