Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

La Casa de Papel (Netflix) : 5 moments forts du grand final

Posté par La Rédaction CANAL+ le 7 décembre 2021
Accessibles depuis le vendredi 3 décembre, les 5 derniers épisodes de la partie 5 de La Casa de Papel sont venus conclure les aventures du Professeur et de son équipe de braqueurs. Alors, le casse de la Banque d’Espagne a-t-il été un succès ? Retour sur 5 moments forts de la fin que vous pouvez actuellement découvrir sur Netflix, disponible avec CANAL+.

Alors que le premire volume de la cinquième partie de La Casa de Papel est sorti en septembre dernier sur Netflix, disponible avec CANAL+, on retrouve enfin les braqueurs pour une ultime salve d’épisodes en plein deuil après avoir perdu l’une des leurs, Tokyo. Cette mort et celles de plusieurs membres de la section d’assaut menée par le major Sagasta redistribue les cartes alors que l’équipe du Professeur doit encore extraire l’or et réussir à s’échapper de la banque.

Le Professeur et Alicia se cachent pour leur survie

Comme il fallait s’y attendre, Alicia Sierra n’était pas totalement prête à devenir une hors-la-loi. Elle profite alors du chagrin du Professeur pour s’enfuir avec son bébé. Après une course-poursuite intense en voiture, l’inspectrice finit par avoir le dessus et capture le leader des braqueurs. Mais alors qu’elle tente de trouver un arrangement avec le colonel Tamayo, Sergio réussit à s’échapper du coffre de voiture dans lequel elle l’a enfermé. De son côté, Tamayo a alerté les autorités pour qu’ils viennent s’emparer d’eux. Alicia se voit une nouvelle fois forcée de faire équipe avec le Professeur si elle veut échapper à la police. 

Le rapprochement des deux cerveaux de la série est aussi inattendu qu’étrange et pousse le Professeur à faire preuve d’une ingéniosité à toute épreuve. Notamment quand il a l’idée de les cacher tous les trois - lui, Alicia et le bébé - à l’intérieur d’un canapé alors que la police fouille l’appartement dans lequel ils se sont réfugiés. 
 

L’or est volé par Rafael et Tatiana

L’un des plus gros twists de ces cinq derniers épisodes survient quand les braqueurs se font doubler par un autre groupe et se voient dérobés de tout l’or qu’ils viennent de voler. Eh oui, on a enfin compris pourquoi La Casa de Papel nous offrait des flashbacks de Berlin avec son fils Rafael et sa dulcinée Tatiana. Ces deux derniers ont fini par tomber amoureux et ont décidé de suivre le plan du Professeur de loin. Quand ils ont vu que l’or avait quitté la banque, ils se sont fait passer pour la police et se sont enfuis avec les camions remplis de lingots, avant de les enterrer et de les recouvrir avec une maison préfabriquée, ni vus, ni connus.

 

L’armée prend le dessus

Si le Professeur a plus d’un tour dans son sac, comme nous l’a prouvé la série à plusieurs reprises, il n’est pas le seul à savoir mettre au point une stratégie en béton. Sagasta, le major qui a mené l’assaut au sein de la Banque d’Espagne a mis au point un plan pour permettre à l’armée d’entrer par plusieurs endroits en désamorçant les explosifs installés par les braqueurs. Tour à tour, Denver, Monica, Manilla, Bogota et tous les autres se font arrêter par les autorités, sans possibilité de fuir. Un moment fort qui laisse à penser que la fin du braquage est proche et que, malheureusement, ils ne s’en sortiront pas indemnes...

Le Professeur se rend

Si tous les braqueurs au sein de la banque sont aux mains des autorités. On peut se rassurer en se disant qu’il reste une partie de l’équipe à l’extérieur, dont le Professeur. Mais, contre toute attente, en apprenant que son équipe a été arrêtée, Sergio annonce qu’il souhaite se rendre et rejoindre ses camarades au sein de l’établissement. Le personnage d’Alvaro Morte fait une arrivée en fanfare sous les cris du public espagnol toujours campé devant la Banque d’Espagne. Une scène puissante qui laisse une fois encore planer le doute sur la tournure que va prendre la fin de la série.

 

Le twist final

Ce qu’il ne faut jamais oublier avec La Casa de Papel, c’est que le Professeur est quelqu’un de méticuleux qui pense toujours à toutes les possibilités. Et s’il n’avait pas prévu de se faire voler l’or par son neveu Rafael, le fait qu’ils soient tous prisonniers du colonel Tamayo n’est pas un imprévu, au contraire. Il explique alors à son ennemi qu’à partir de maintenant c’est : soit ils gagnent ensemble, soit ils perdent ensemble. Si Tamayo accepte de tous leur rendre leur liberté, ils rendront l’or et empêcheront ainsi la faillite du pays. S’il refuse, il va plonger l’Espagne dans une catastrophe économique sans précédent. 

Face à de tels arguments, le colonel n’a pas d’autres choix que de plier aux exigences du Professeur qui a, une dernière carte à jouer. Eh oui, vous imaginiez vraiment qu’il allait rendre l’or après s’être donné tant de mal ? Non, les lingots qu’ils ramènent sont en laiton. Un subterfuge qui n’échappe pas à Tamayo, mais qu’il se voit dans l’obligation d’accepter. La Banque d'Espagne reste remplie de lingots d'or aux yeux du monde entier, bien qu'il s'agisse en réalité de modestes copies. C’est donc une fin heureuse qui attend tous les survivants du casse, avec une nouvelle identité à la clé : ils sortent de la banque dans des sacs mortuaires pour faire croire au monde qu’ils ont été tués. L'état espagnol leur offre nouveaux passeports et une nouvelle vie pour qu'ils ne révèlent jamais que le pays a, en réalité, été dépouillé de tout son or.

La Casa de Papel finit donc sur un deuxième succès pour le Professeur et si jamais vous appréhendez déjà la vie sans la série, sachez que la plateforme de streaming prépare d’ores et déjà un spin-off sur Berlin, prévu pour 2023, ainsi qu'un remake coréen de la série.

Retrouvez la deuxième partie de la saison 5 de La Casa de Papel sur Netflix, disponible avec CANAL+