3 raisons de regarder La Mule sur CANAL+

Posté par Aurelien BACOT le 17 Octobre 2019
Le retour attendu de Clint Eastwood, qui incarne cette mule traquée par un agent du FBI et par ses souvenirs. Un road-movie qui fait la part belle à l’introspection et à l’humour, pour accepter que le temps, ça ne s’achète pas.

Parce que c’est inspiré d’une histoire vraie

Pour créer ce personnage aussi crédible qu’attachant, Clint Eastwood s’est en effet directement inspiré d’un octogénaire dont l’arrestation par la DEA (l’agence américaine chargée de la lutte anti-drogue) avait fait les gros titres en 2011. Leo Sharp, 87 ans, surnommé Tata par le cartel mexicain qui avait recours à ses services, fut condamné à trois ans de prison pour avoir été arrêté en possession de 104 kg de cocaïne dans le coffre de sa voiture. Une arrestation qui avait mis fin à la carrière criminelle spectaculairement productive de ce vétéran et horticulteur, devenu un élément décisif au sein du cartel du tristement célèbre « El Chapo ».

Pour l’inoxydable Clint Eastwood

Deux mois avant le début du tournage de La Mule, qu’il a réalisé et interprété, Clint Eastwood fêtait son 88e anniversaire, rien que ça ! Avec ce nouveau long métrage il effectue un retour franchement réussi, à la fois devant et derrière la caméra, et ce onze ans après son spectaculaire Gran Torino. Autant dire que l’on est admiratifs de cette énergie incroyable qui continue d’animer Clint Eastwood, ici omniprésent à l’écran et s’abandonnant au plaisir de jouer avec une expressivité qu’on lui a rarement vue. Un authentique exploit physique pour le comédien, d’autant qu’on l’imagine également virevoltant derrière sa caméra pour orchestrer ce nouvel opus aussi inspiré que parfaitement maîtrisé. Du grand Clint !

Pour la balade à travers les USA

Avec les paysages sublimes de la région des Grands Lacs et tout le sud-ouest des Etats-Unis jusqu’au Mexique comme écrin pour ces nouvelles aventures, Clint Eastwood s’offre le plus luxueux des décors. Un cadre omniprésent qui défile paisiblement au cours du long métrage, au rythme et à l’allure prudente mais déterminée de ce pick-up au coffre bien rempli. Un road trip à haut-risque dans l’Ouest américain, qui est aussi l’occasion rêvée d’évoquer subtilement la filmographie de Clint Eastwood. Convoquant bandits mexicains pur jus façon Sergio Leone (Andy Garcia impeccable), policier borderline (même si l’agent Bates est loin d’être aussi sanguin que l’inspecteur Harry) et son personnage de vétéran sur le retour découvert dans Gran Torino, le cinéaste américain boucle ainsi la boucle. Et ce avec une élégance rare qui ne laissera personne sur le bord de la route.

LA MULE

2019 – 1H56 – États-Unis

Drame de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Bradley Cooper, Laurence Fishburne

FILM EN PREMIÈRE EXCLUSIVITÉ

Vétéran de guerre, Earl Stone a cultivé toute sa vie des lys de collection… et négligé sa famille. En faillite, il devient passeur de drogue. Pour le cartel de trafiquants, ce papi et son pick-up délabré sont une façade des plus sûres pour enfumer les flics…

La Mule, disponible dès le 29 octobre sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez Canalplus Cinema sur :

Facebook

Twitter

Instagram