Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

CALM WITH HORSES, un thriller irlandais qui casse des bouches

Posté par Alexis Lebrun le 28 juin 2021
Enfin visible en France grâce à OCS, le premier long-métrage du réalisateur britannique Nick Rowland est une petite merveille de drame social sous haute tension. Et si vous aimez les acteurs irlandais avec du charisme et un accent à couper au couteau, vous allez être servi : le casting de CALM WITH HORSES a reçu plusieurs nominations à la dernière cérémonie des BAFTA.
L’amour et la violence

Il ne faut pas déconner avec Arm (Cosmo Jarvis). Cet ancien boxeur a une carrure d’armoire à glace et un regard que l’on qualifiera de patibulaire. Il a le physique de son emploi, puisqu’il sert d’homme de main à une famille irlandaise de dealers (les Devers) dont les parrains sont encore plus flippants que lui. Il faut dire que derrière les apparences, Arm est le papa d’un petit garçon autiste que sa mère (Niamh Algar) – dont il est séparé – tente bien que mal de faire grandir au cœur d’une zone rurale déshéritée où la pauvreté et la violence sont partout. Arm voudrait bien faire autre chose que casser les dents des cibles que lui indique le jeune excité de la famille Devers, Dympna (Barry Keoghan), mais il n’a pas trouvé mieux.

Malheureusement pour lui, l’engrenage de la violence est sans fin, et vient le jour où on lui demande de faire disparaître quelqu’un, chose qu’il a toujours catégoriquement refusé de faire. Alors qu’il tente de renouer avec sa famille, il est bien sûr tiraillé entre son amour pour elle, ses principes, et cette mission d’assassinat, mais on ne lui laisse pas vraiment le choix. Entre thriller et film social sur l’absence de perspectives d’une certaine jeunesse, CALM WITH HORSES est un film sombre et violent, mais d’où émerge aussi une petite lueur d’espoir, au milieu des paysages très cinématographiques de l’Irlande sauvage, filmés avec un incontestable savoir-faire par le jeune réalisateur Nick Rowland, et accompagnés par la très jolie musique de l’artiste électro Blanck Mass (Benjamin John Power), moitié du duo Fuck Buttons.

L’éclosion de Barry Keoghan

Mais la grande force de CALM WITH HORSES, c’est évidemment son casting. Dans le rôle principal, le musicien et acteur Cosmo Jarvis impressionne par sa présence, ce qui n’est pas une surprise pour celui que l’on avait découvert au cinéma dans l’excellent THE YOUNG LADY (2017), où il donnait la réplique à une autre révélation, Florence Pugh. Cosmo Jarvis est aussi apparu l’an dernier dans la nouvelle série de science-fiction de Ridley Scott, RAISED BY WOLVES. Un projet où il avait déjà pu croiser celle qui incarne son ex dans CALM WITH HORSES et qui a d’ailleurs été nommée aux BAFTA cette année pour ce rôle, l’actrice irlandaise Niamh Algar.

Cette dernière était accompagnée à la cérémonie par son compatriote Barry Keoghan, nommé dans la catégorie meilleur acteur dans un second rôle pour CALM WITH HORSES, après avoir été révélé en 2017 pour ses apparitions dans DUNKERQUE (Christopher Nolan) et MISE À MORT DU CERF SACRÉ (Yórgos Lánthimos). Signe de son éclosion aux yeux du grand public, on retrouvera cette année son visage caractéristique dans le Marvel LES ÉTERNELS de l’oscarisée Chloé Zhao, puis l’an prochain dans le reboot THE BATMAN (Matt Reeves). En attendant de le découvrir dans ces blockbusters tous publics, on ne saurait trop vous conseiller de l’admirer en brute cocaïnée dans le film de Nick Rowland, mais il faudra avoir le cœur bien accroché.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram