Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Green Book : Sur les routes du sud, quand le cinéma américain dénonce la ségrégation

Posté par Rosario Ligammari le 3 février 2020
De la traite des Noirs au racisme aux États-Unis, le thème de la ségrégation a été beaucoup abordé dans le cinéma américain. C'est le sujet qu'a choisi Peter Farrelly pour Green Book : Sur les routes du sud, qui est non seulement son premier essai en solo (sans son frère Bobby) mais aussi son premier film qui n'est pas à proprement parlé une comédie.
La ségrégation par Spike Lee et Steven Spielberg

S'il y a un réalisateur américain qui, tout le long de sa filmographie, a traité des problèmes sociaux de la communauté afro-américaine, c'est bien Spike Lee. De Do the right thing en 1989 (sur les tensions raciales entre les Noirs et les Blancs) à BlacKkKlansman : j'ai infiltré le Ku Klux Klan en 2018 (à propos des suprémacistes blancs aux États-Unis) en passant par ses documentaires militants, Shelton Jackson (son nom dans le civil) n'a jamais hésité non plus à pousser des coups de gueules médiatiques. Le réalisateur oscarisé l'an dernier pour l'ensemble de son œuvre sera par ailleurs le Président du jury de Cannes cette année – et, au passage, le premier homme noir à avoir cette fonction dans l'Histoire du Festival.

Parmi les grands réalisateurs américains, Steven Spielberg s'est retourné sur le passé de l'Amérique en traitant de la traite négrière avec Amistad (1998), ou de la figure symbolique du Président Abraham Lincoln (le biopic Lincoln en 2013) qui, rappelons-le, a été l'homme qui a aboli l'esclavage.

Histoires d'amour et ségrégation

Au-delà de l'Histoire, le thème de la ségrégation a pu être traité à travers des fictions pour ainsi dire politiques. Et celles qui impliquent la passion, comme Loin du Paradis (Todd Haynes, 2003) ou encore Loving (Jeff Nichols, 2017), permettent de donner au message une portée universelle. D'un point de vue romanesque, nous sommes dans une histoire d'amour « impossible » ; d'un point de vue réaliste, dans la manifestation d'une injustice.

En 1967 déjà, Devine qui vient dîner... (Stanley Kramer) racontait une romance tumultueuse (pour la société ou plus exactement la famille) entre une Blanche et un Noir. Avec ce film, Sydney Poitier a été le premier comédien noir à recevoir l’Oscar du Meilleur acteur. Plus récemment, Get Out (Jordan Peele, 2017) fait figure de réussite du genre en mêlant horreur et comédie avec le thème de la ségrégation en toile de fond. La différence avec les longs-métrages précités, c'est qu'il s'agit là d'une histoire ancrée dans notre époque.

Le thème de la ségrégation à travers une histoire d'amitié

Sur le thème de la ségrégation, les histoires d'amitié aussi sont légions. On peut citer par exemple Miss Daisy et son chauffeur (Bruce Beresford, 1989), soit l'histoire d'une femme qui, au départ, n'est pas « prête » à ce que son chauffeur soit noir jusqu'à se lier d'amitié avec lui.

Green Book, qui se déroule en 1962, prend aussi ce point de départ, sauf que cette fois-ci, c'est Tony Lip, italo-américain (Viggo Mortensen) qui joue le chauffeur – un homme rustre et raciste. Ce dernier est chargé de conduire et protéger Don Shirley (Mahershala Ali), un pianiste noir, lors d'une tournée de concerts. Les deux n'ayant rien à voir, on peut voir le film comme un buddy movie politique.

Sorti en même temps que Si Beale Street pouvait parler réalisé par Barry Jenkins (à propos d'un homme noir accusé à tort), Green Book est, pour un premier essai dramatique, un coup de maître de la part de Peter Farrelly. Grand succès critique et public, le film a remporté trois Oscars en 2019 (meilleur film, meilleur scénario original et meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali). Actuellement dans les salles, La voie de la justice (Destin Daniel Cretton) dénonce là encore la ségrégation ; le long-métrage est tiré de l'histoire de Bryan Stevenson, avocat noir confronté au racisme en Alabama. Dans le cinéma américain, cette thématique n'en finit donc par d'être traitée.

Green Book : Sur les routes du sud, disponible dès le 07/02 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez CANAL+ Cinéma  sur :

Facebook

Twitter

Instagram