Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le cinéma de Noël des enfants

Posté par Rosario Ligammari le 20 décembre 2019
Noël, c'est bien sûr aussi la fête pour les enfants. Si beaucoup de films de Noël sont « familiaux », il y en a aussi une grande partie qui est réservée aux tout-petits. Et la liste est aussi longue que celle du Père Noël.
Mickey et les autres

Qui de mieux que les enfants pour vivre pleinement la magie de Noël ? Le cinéma s'en est donc logiquement nourri, et en premier lieu l'animation. Et ce déjà dans les années 30, avec des (très) courts-métrages comme L'Atelier du Père Noël (Wilfred Jackson, 1932) ou Noël n'arrive qu'une fois par an (Dave Fleischer, 1936), des merveilles d'animation empreintes de naïveté.

Depuis, plusieurs films pour les petits se sont bien sûr déroulés à Noël, à commencer par la plus célèbre des souris avec notamment Mickey, il était une fois Noël (Jun Falkenstein et Alex Mann, 1999). Le deuxième volet de La Belle et la Bête (réalisé par Andy Knight et sorti directement en vidéo en 1997) est, quant à lui, complété par le titre Le Noël enchanté et contient son lot de chansons en hommage à Noël.

Dans un autre genre, selon qu'il aime ou non frissonner, un enfant peut prendre son premier train fantôme cinématographique avec L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Henry Selick, 1994). Ce célèbre conte imaginé par Tim Burton est bien sûr plus sombre et moins « enfantin » que les premiers Disney des années 30, mais tout aussi merveilleux.

Des Père Noël farfelus

En plus du pauvre Père Noël malmené dans L’Étrange Noël de Monsieur Jack – et rebaptisé « Perce-Oreille » - il y a quelques Santa Claus de cinéma un peu décalés qui peuvent amuser nos petites chères têtes blondes. Film produit par Aardman Animation Mission (productrice des films à pâte à modeler comme Wallace et Gromit et Chicken Run), Mission : Noël (Sarah Smith, 2011) répond à cette question : comment le Père Noël fait-il pour distribuer ses cadeaux en une nuit à tous les enfants du monde ? Et de montrer le Père Noël, avec sa bonhomie naturelle, un poil loufoque. Nous est présenté aussi sa famille : la famille Noël, bien entendu.

Le Père Noël est drôle quand c'est Tim Allen qui l'interprète, dans Super Noël (John Pasquin, 1995). L'humoriste est d'ailleurs devenu le roi des comédies familiales, et en particulier... de Noël : on l'a vu dans Un Noël de folie (Jo Roth, 2004) et surtout il a porté à nouveau la barbe et le costume rouge et blanc, pour les suites de Super Noël. En fait, c'est comme si les enfants pouvaient mettre un visage sur ce mystérieux bonhomme qui distribue les cadeaux pendant qu'ils dorment. Le Père Noël, c'est lui.

Des animaux et des monstres gentils

Dans les films de Noël pour les enfants, il y a aussi ces personnages qui font peur mais qui sont en réalité gentils. Après avoir marqué l'humour dans les années 90 avec ses mimiques très « cartoonesques », Jim Carrey s'est transformé en vilain scrogneugneu qui déteste Noël ; l'acteur s'est glissé dans la peau ridée de Scrooge dans Le Drôle Noël de Scrooge (Robert Zemeckis 2009) et dans celle, verte, du croquemitaine nommé Le Grinch (Ron Howard, 2000).

Enfin, que serait un film de Noël pour les enfants sans animaux ? Évidemment, on pense surtout aux rennes : il y a Rudolf le petit renne au nez rouge (William R. Kowalchuk, 1949) qui serait l'équivalent du vilain petit canard mais en cervidé ; et aussi Niko, le petit renne (Michael Hegner et Kari Juusonen, 2008) qui veut apprendre à voler pour rejoindre son père dans la brigade du Père Noël.

C'est tendre, c'est beau, mais cela ne veut pas dire que les adultes sont interdits de visionnage. Après tout il n'y a pas d'âge pour redevenir un enfant.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez Canalplus Cinema sur :

Facebook

Twitter

Instagram