Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Leonardo DiCaprio, star du mois sur TCM CINEMA : Cherchez pas, le meilleur, c’est Léo

Posté par Marc Larcher le 31 août 2021
DiCaprio le magnifique

Les sixties ont eu Brando, les seventies ont eu De Niro et depuis les années 2000, c’est un autre comédien surdoué qui détient la ceinture de « meilleur acteur du monde ». Capable d’interpréter des personnages historiques (le roi Louis XIV, le directeur du FBI  Edgar Hoover, le milliardaire Howard Hugues), des héros de la littérature (le Gatsby de Fitzgerald ou Roméo l’amoureux shakespearien), un acteur passé du mauvais côté de la célébrité ou un propriétaire terrien esclavagiste chez Tarantino, DiCaprio passe au fil des années d’un rôle à l’autre avec une déconcertante facilité.

 

 

Le mal-aimé des Oscar

En septembre, il en fait une nouvelle démonstration puisque sur TCM Cinéma, on le découvre mercenaire à la recherche de diamants en Sierra Leone dans BLOOD DIAMOND ( Edward Zwick, 2006), haut fonctionnaire sans pitié dans J.EDGAR (Clint Eastwood, 2011), millionnaire noctambule dans GATSBY LE MAGNIFIQUE (Baz Luhrmann, 2013) et agent de la CIA au Proche-Orient dans MENSONGES D'ÉTAT( Ridley Scott, 2008). L’acteur ne se contente pas d’être un caméléon de compétition, il construit une carrière exemplaire en tournant de moins en moins mais de mieux en mieux. Entre 2015 et 2020 ? Seulement, deux tournages mais du très lourd puisque son rôle de trappeur vengeur dansTHE REVENANT (Alejandro González Iñárritu, 2015) lui a enfin permis de décrocher un Oscar en 2015 et cinq ans plus tard, il brille dans Il ETAIT UNE FOIS À HOLLYWOOD (Quentin Tarantino,2019).

Entre temps, il s’est simplement consacré à la production d’un documentaire sur les dangers du réchauffement climatique. Avant qu’il ne se fasse rare au point de ne décrocher son téléphone que lorsque Scorcese ou Tarantino ne l’appelle, son génie était encore en cours de perfectionnement. C’est tout l’intérêt de le voir ou de le revoir dans ses films des années 2000. Dans GATSBY LE MAGNIFIQUE, il faut observer son sourire à 10 000 watts envoûter son camarade Tobey Maguire perdu chez les riches, l’écouter dans MENSONGES D'ÉTAT  parler un arabe qui le rend crédible en espion de terrain installé en Jordanie. Voir aussi son agonie sur une colline dans BLOOD DIAMOND , passage qui préfigure sa grande scène de survie, blessé par un ours, dansTHE REVENANT. Enfin, sa façon de retenir son attirance pour son collègue dans J.EDGAR, avant d’exploser de colère quand celui-ci lui avoue son amour, vaut tous les Oscar du monde. Si l’Académie ne lui a donné au cours de sa carrière qu’une statuette pour six nominations, les spectateurs savent eux qu’avec ces seuls quatre films, plus grand monde ne lui arrivait déjà à la cheville. C’est à se demander si un tel talent n’était pas prédestiné : souvenons-nous que sa mère enceinte l’a prénommé Leonardo après qu’il lui a donné un coup de pied alors qu’elle regardait un tableau de… Léonard de Vinci dans un musée de Florence. Ces choses-là ne s’apprennent pas dans les cours de comédie.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram