Les films de Noël pour rire et pas que dans sa barbe

Posté par Rosario Ligammari le 6 Décembre 2019
Le mois de décembre correspond bien sûr à la période idéale pour voir (et souvent revoir) des comédies de Noël. Certaines d'entre elles sont même devenues des classiques du genre. En voici quelques-unes pour passer des fêtes dans la joie et le bon humour.
Rire de bon cœur

Le genre qui sied le mieux à l'esprit de Noël ? Les feel-good movies bien sûr, autrement dit des films qui font chaud au cœur quand dehors il fait froid. La vie est belle (Frank Capra, 1947) – ou l'histoire d'un homme sauvé par un ange le soir de Noël alors qu'il s'apprêtait à se suicider – en est le parfait exemple ; le titre de ce classique pourrait d'ailleurs à lui-seul résumer l'appellation « feel good movie ».

Noël est aussi un moment de l'année où l'on peut redevenir enfant. L'un des films qui, peu importe notre année de naissance, nous replonge dans l'enfance ? Maman j'ai raté l'avion ! (Chris Colombus, 1990) – et sa suite Maman j'ai encore raté l'avion ! (Chris Colombus, 1992) – comédie familiale mais sans famille puisque le petit Kevin (Macaulay Culkin) se retrouve seul à Noël à empêcher les cambrioleurs d'entrer dans sa maison. Au-delà des situations burlesques, deux rêves d'enfant sont mis en scène : celui d'avoir la maison rien que pour soi pendant un temps illimité et celui de stopper les méchants (ici plus stupides que réellement hargneux) par ses propres moyens.

Une tranche d'humour noir

Des feel good movies, d'accord, mais un peu de mauvais esprit ne fait pas de mal non plus. D'ailleurs, quand on associe les termes « Noël » et « comédie », Le Père Noël est une ordure (1982) revient comme une évidence avec ses petits souliers et surtout sa bouteille de vin bon marché. La fameuse pièce de théâtre adaptée au cinéma par Jean-Marie Poiré est le genre de film qu'on connaît par cœur mais qu'on peut revoir n'importe quand – surtout à Noël. On peut penser sinon à d'autres films à l'humour piquant comme les épines du sapin, comme Tout... sauf en famille (Seth Gordon, 2008). Le pitch ? Tous les vols sont annulés et un couple se retrouve pris au piège : il va devoir assister aux repas familiaux de Noël. La plaie...

Enfin, certes nous sortons un peu du cadre de Noël à strictement parlé mais Monty Python : La Vie de Brian (réalisé par Terry Jones et produit par George Harrison), est tout de même une relecture (très libre) de la Bible à travers les aventures rocambolesques dudit Brian, confondu avec le Christ à sa naissance. Film « blasphématoire » (à l'époque, il avait provoqué les outrages de l’Église catholique et protestante).

Des grands numéros d'acteurs

Les films de Noël sont aussi des prétextes à de grands numéros d'acteurs : Bill Muray en patron tyran d'une chaîne de télé dans Fantômes en fête (Richard Donner, 1988), le roi de l'humour potache Willl Ferrel dans L'Elfe (Jon Favreau, 2003) ou encore plus anciennement Bing Crosby et Danny Kaye dans la comédie musicale Noël Blanc (Michael Curtiz, 1954). Les comédies de Noël sont aussi l'occasion du rôle à contre-emploi comme pour Arnold Schwarzenegger avec La Course au jouet (Brian Levant, 1996). Dans ce film, l'ex-icône du cinéma américain musclé va quand même soulever des montagnes sauf que cette fois-ci c'est pour obtenir le Turbo Man que son fils a commandé au Père Noël.

Pour finir, les comédies de Noël sont aussi l'occasion de trouvailles humoristiques au niveau des... titres (traduits de l'américain). Des exemples ? Le sapin a les boules (Jeremiah S. Chechik, 2006) ou Joyeux Bordel ! (Will Speck et Josh Gordon, 2016).

Bref, c'est bientôt Noël alors rions aux éclats grâce au cinéma.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez Canalplus Cinema sur :

Facebook

Twitter

Instagram