Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

MALCOLM & MARIE : la sublime crise de couple de Zendaya et John David Washington

Zendaya retrouve Sam Levinson, le créateur de la série EUPHORIA, pour l’un des événements cinématographiques de ce début d’année. Dans le huis clos sentimental MALCOLM & MARIE, la comédienne forme un couple en crise avec John David Washington. Un long-métrage tourné en plein confinement qui repose sur leur alchimie bouleversante.
Posté par Kevin Romanet le 4 février 2021
MALCOLM & MARIE : des conditions de tournage drastiques pour une intimité désarmante

Au cours d’une avant-première, le réalisateur et scénariste Sam Levinson oublie de remercier son épouse et productrice Ashley. Une situation qui marque le point de départ de l’écriture de MALCOLM & MARIE pour le créateur de la série EUPHORIA. Contacté par Zendaya pour développer un long-métrage en plein confinement, le cinéaste s’inspire de son vécu pour en tirer un drame dans lequel un couple se déchire, se rapproche et s’affronte à coups de vérités blessantes pendant toute une nuit.

En respectant les contraintes sanitaires liées à la Covid-19, Sam Levinson signe une œuvre d’une intimité désarmante. Zendaya et John David Washington y incarnent deux tourtereaux qui rentrent d’une soirée où Malcolm a été encensé après avoir présenté son film. Marie semble blasée, tandis que son compagnon est grisé par l’accueil de son long-métrage. Progressivement, les souvenirs et expériences douloureuses, l’égocentrisme, le manque de considération et leurs autres défauts éclatent, sans jamais éclipser la tendresse et l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Les comédiens investissent parfaitement l’immense demeure californienne que Sam Levinson filme dans un noir et blanc intemporel. Cet espace est un formidable terrain d’expression pour les acteurs qui se fuient, se cherchent, multiplient les allers-retours pour ne pas exploser et s’observent pour tenter de se comprendre. À cette recherche visuelle s’allient des dialogues fins et puissants. Si l’émotion fonctionne à chaque instant, c’est aussi parce que MALCOLM & MARIE a été réalisé de manière chronologique et que l’équipe ne s’est pas quittée durant la totalité du tournage. En ressortent des sentiments exacerbés mais toujours justes grâce au talent de ses deux stars et au regard aimant que la caméra de Sam Levinson leur porte.

Je t’aime… moi non plus

Malcolm et Marie s’ajoutent à la liste des couples sublimes et tourmentés du septième art, attirés comme des aimants mais éloignés par les ravages du temps et l’impossibilité à communiquer. Difficile de ne pas voir une filiation entre le long-métrage de Sam Levinson et certaines références comme UNE FEMME SOUS INFLUENCE de John Cassavetes, ÉCRIT SUR DU VENT de Douglas Sirk ou LES CHOSES DE LA VIE de Claude Sautet.

Dans CLOSER, ENTRE ADULTES CONSENTANTS, Julia Roberts, Natalie Portman, Clive Owen et Jude Law tentent d’enterrer des mensonges afin de préserver leurs couples fragiles. Pour Michelle Williams et Ryan Gosling dans BLUE VALENTINE, la fissure paraît déjà trop profonde pour une éventuelle réconciliation, contrairement aux personnages de MALCOLM & MARIE.

Terrence Malick s’est également intéressé à la solidité des relations, au poids des souvenirs et à l’emprise sentimentale dans À LA MERVEILLE et SONG TO SONG. Avec COLD WAR, Pawel Pawlikowski utilise aussi le noir et blanc pour filmer un amour qui se délite au fil des années. Reposant sur des unités de temps et de lieu nettement plus restreintes, MALCOLM & MARIE laisse néanmoins davantage de place à l’espoir. Malgré la déchirure, l’avenir n’est pas cloisonné et regorge d’éclaircies, comme semble le signifier le plan final poignant.

MALCOLM & MARIE sur Netflix dès le 5 février, disponible avec CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram