Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Tahar Rahim : 2021, son année à Hollywood ?

Posté par Aurelien BACOT le 19 février 2021
Et si 2021 était l’année de Tahar Rahim ? Il est définitivement en train de se passer un truc à Hollywood, autour de la performance phénoménale du jeune acteur français dans le long métrage DÉSIGNÉ COUPABLE.

Tahar Rahim y campe Mohamedou Ould Slahi, un mauritanien accusé de complicité aux attentats du 11 septembre et jeté dans les geôles de Guantanamo, une histoire vraie… Malgré les interrogatoires poussés, la torture et 14 ans d’incarcération Mohamedou a toujours clamé son innocence. DÉSIGNÉ COUPABLE raconte son destin et Tahar Rahim l’interprète à la perfection, comme l’a confirmé sa partenaire à l’écran Judie Foster au micro de Didier Allouch.

« C’est un acteur merveilleux Tahar ! Du moment où il est entré dans l’espace, entre les quatre murs de cette prison, j’ai été éblouie. Il est magnifique comme acteur et je suis très satisfaite qu’on lui ait laissé l’espace pour jouer ce rôle. »

La carrière internationale de Tahar Rahim a débuté il y a un peu plus de 10 ans. UN PROPHETE le film de Jacques Audiard avait à l’époque très bien voyagé, présenté à Sundance et même nommé aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger. Hollywood remarque Tahar et lui offre alors son premier rôle américain. Et c’est Kevin MacDonald le futur réalisateur de DÉSIGNÉ COUPABLE qui le choisit pour jouer dans son péplum L’AIGLE DE LA NEUVIEME LEGION. Mais le grand public américain ne remarquera vraiment Tahar que dans une série TV sur les attentats du 11 septembre. THE LOOMING TOWER, dans laquelle il interprète un agent du FBI qui sait que quelque chose se trame, mais qui ne sera pas écouté… Les fans américains de série l’avaient aussitôt adopté. Aujourd’hui c’est au tour des anglais de s’enticher de notre cher Tahar, dans une autre série, THE SERPENT pour laquelle le comédien campe un tueur en série aussi froid que cool.

Le voici maintenant en tête d’affiche d’un grand film américain ! Et pour Kevin MacDonald, il n’y a pas eu de longues hésitations avant de choisir Tahar Rahim, son acteur de L’AIGLE DE LA NEUVIEME LEGION, 10 ans plus tôt, comme il l’a confié à notre correspondant à Hollywood Didier Allouch :

« On est resté en contact, c’est un bon ami. Et au fil des ans j’ai vu son anglais s’améliorer. Donc quand j’ai voulu raconter l’histoire de Mohamedou j’ai tout de suite su que ce serait Tahar. »

Et on ne saurait le contredire tant Tahar Rahim est époustouflant dans ce rôle tout en rage contenue, en enfermement et en liberté frustrée. Une performance également saluée par la presse américaine qui l’installe au sommet, même si pour sa part le comédien ne semble pas encore bien s’en rendre compte. Mais à Hollywood, quand on aime un acteur on le met dans la course aux prix. La nomination de Tahar Rahim aux Golden Globes l’installe ainsi, excusez du peu, dans la compétition pour l’Oscar du meilleur acteur. Jouant le jeu des interviews et de la campagne, Tahar sait qu’il a sa chance mais il a fait le choix de rester serein.

« Au lieu de commencer à stresser sur ce qui va se passer, je préfère ne pas y penser. Sinon je ne vais pas apprécier ce qui se passe alors que pour moi c’est extraordinaire. Je ne veux pas reproduire l’erreur que j’avais faite sur UN PROPHETE, où je n’ai pas vraiment apprécié ce qui s’était passé derrière, parce que j’étais trop vert et que je craignais des choses. Là je prends vraiment tout sur le moment présent, le reste on verra bien ce qu’il se passera… »

En attendant les nominations aux Oscars qui seront annoncées le 15 mars prochain, on croise très fort les doigts pour Tahar Rahim, et pour ce qui pourrait bien être l'un des plus beaux moments de sa vie d'acteur !

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram