Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Faites chauffer la Fuego : Kad et O reviennent et sont toujours aussi irrésistibles

Kad et Olivier reprennent du service le 25 décembre sur CANAL+ pour le troisième volet des Pamela Rose, dans la Création Décalée Bullit et Riper. Un duo mythique qui n’a pas fini de nous faire rire.

C’est un nom de code qui tient en trois lettres : KDO. Soit Kad et O, alias Kad Merad et Olivier Baroux. Un duo connu pour ses nombreux sketchs qui ont su traverser le temps, comme ceux de Pamela Rose.

Huit ans après le film Mais qui a re-tué Pamela Rose, réalisé par leurs soins, les deux compères renfilent leurs costards-cravates d’agents du FBI à côté de la plaque, pour la Création Décalée de 90 minutes Bullit et Riper.

Enfin, vous ne verrez pas leurs costumes : ce long métrage se regarde avec les oreilles (photo du tournage ci-dessous)… et promet encore une avalanche de gags tous plus absurdes les uns que les autres.

L’absurde, le loufoque, les associations d’idées farfelues, c’est la marque de fabrique de ce binôme, qui s’est formé à la radio OUI FM au début des années 1990.

L’un vient du théâtre (Kad Merad), l’autre est animateur de radio (Olivier Baroux). Ensemble, ils vont créer, en stakhanovistes de l’humour, toute une série de sketchs et une galerie de personnages hauts en couleur, pour la radio (Rock'n Roll Circus sur OUI FM, L’Autoroute de la fortune sur Europe 2…) et la télévision (La Grosse Émission sur Comédie!, L’Hypershow, Samedi soir en direct sur CANAL+…).

Parmi ces émissions, on se souvient de leur Kamoulox historique, expression entrée dans le langage courant et show télé parodique dont l’intérêt réside autant dans le jeu en lui-même (« Je tente le sombrero malgache », « Je coupe le cordon et je mange un frère Jacques ») qu’à ses candidats aux déguisements improbables et à leurs répliques impérissables (« Vous êtes marié ? » « Non, je suis fan de Jean-Luc Lahaye »).

Car s’ils sont très actifs au cinéma, collaborant avec des réalisateurs (Un ticket pour l’espace d’Éric Lartigau, Iznogoud de Patrick Braoudé…) ou faisant les films eux-mêmes (Ce soir, je dors chez toi, photo ci-dessus, ou Safari d’Olivier Baroux…), ils restent également indissociables de la parodie.

Dès leurs débuts, ils singent à tour de bras films et séries. Chez eux, Bernardo, le fidèle serviteur muet de Zorro, se transforme en moulin à paroles qui saoule tout le monde, Vendredi 13 devient Jeudi 12, la voiture K.I.T.T. de K2000 est remplacée par Kad sur la banquette arrière qui hurle dans un mégaphone, les héros des soap-opéras à la Amour, gloire et beauté sont présentés comme des drogués aux UV (Chagrin et jalousie)…

Cinéma, mais aussi chanson, télévision (Ça se discute), publicité, monde de l’entreprise : Kad et O parodient tout avec bonne humeur et mauvais esprit, mais sans une once de méchanceté.

Comme Twin Peaks, la série de David Lynch, dont la Laura Palmer se métamorphose en Pamela Rose dans la parodie de film policier Mais qui a tué Pamela Rose ? (Éric Lartigau, 2003) et sa suite, qui brassent un grand nombre de références cinématographiques.

Et comportent leur lot de répliques et d’expressions cultes, à l’image du duo qui parle à plusieurs générations… Comme le fameux « keu-ha ? » (quoi ?) de l’agent Richard Bullit, qu’on se réjouit d’entendre de nouveau.

Bullit et Riper, Création Décalée, un vrai film de 90 minutes qui se regarde avec les oreilles, disponible aussi en version 6x15 minutes, à partir du vendredi 25 décembre sur CANAL+.