Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Aqua, le doc qui va vous donner envie de vous mettre en maillot

Et si l’eau nous aidait à aller mieux ? Dans le documentaire Aqua, Pascale d’Erm, journaliste spécialisée dans les questions de nature et d’environnement, s’est intéressée aux pouvoirs de l’eau, notamment sur notre bien-être, tant physique que psychique.

La réalisatrice nous emmène à la rencontre de ceux qui en ont fait leur alliée. Qu’ils soient docteurs, thérapeutes, chercheurs, patients ou sportifs, ils suivent les pas d’Hippocrate, père de la médecine moderne, qui connaissait déjà les bienfaits de l’eau.

Comme le médecin généraliste Guillaume Barucq. Installé à Biarritz, ce surfeur passionné est un pionnier de la « surf thérapie », qu’il utilise notamment de manière préventive. Dans son cabinet, ce docteur pas comme les autres prescrit plus volontiers des séances de bains dans l’océan que des ordonnances d’antidépresseurs… Ce qui semble fonctionner plutôt bien.

« En un an et demi, l’eau m’a davantage soignée que quinze ans de médication », dit ainsi une de ses patientes, qui souffre de dépression. Le médecin accompagne également des personnes en situation de handicap, aidant par exemple une femme touchée par la sclérose en plaques à retrouver de la mobilité.

Et il n’est pas le seul à être convaincu des bienfaits de l’eau. Le documentaire nous entraîne également dans les fonds marins, où nous suivons un groupe de plongeurs, en pleine « thérapie naturelle ».

« La plongée diminue le stress avec un effet rémanent d’un mois », nous explique leur instructeur. Tout simplement car la respiration sous l’eau, forcément plus lente et ample, ralentit le cœur et stimule le système parasympathique. Une thérapie semble-t-il efficace, y compris sur les patients souffrant de stress post-traumatique.

Pas forcément besoin d’être en pleine mer pour se sentir apaisé : même dans un bassin artificiel, les effets relaxants de l’eau se font sentir. Surtout quand on est accompagné par un thérapeute watsu (mélange de « water », eau, et shiatsu) qui nous porte dans une eau à 35 degrés, dessinant des mouvements ondulatoires. Un environnement qui évoque « bel et bien le liquide amniotique maternel »

Mais même la proximité de l’eau apaise, indique le chercheur en psychologie cognitive Mathew White, qui a collecté des données montrant que les personnes qui habitent près de rivières, lacs, mers, océans et cascades, ont une meilleure santé mentale et des capacités respiratoires améliorées.

Une plongée aussi instructive que relaxante dans le monde fascinant de l’eau, qu’elle soit douce, salée ou même virtuelle.

Aqua, Documentaire, 52 minutes, à partir du 23 avril sur PLANÈTE+.