Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Mission Covid, une immersion dans un hôpital militaire au plus fort de la crise

Posté par Alexandre Dupont le 23 novembre 2020

C’est un hôpital qu’il a fallu réorganiser de fond en comble. Tourné durant toute la première vague du Covid-19, au printemps 2020, le documentaire Mission Covid de Fabien Lemaire suit le quotidien de l'hôpital d’instructions des armées de Percy (Clamart, Hauts de Seine). Un établissement militaire transformé en un temps record en un centre pour les patients atteints du Covid.

Son équipe de 1300 personnes, des médecins aux aide-soignants en passant par les cuisiniers ou les brancardiers, a dû se redéployer pour affronter cet « ennemi invisible » et sauver des vies. Il a fallu pousser les murs, multiplier les lits, trouver des solutions.

Première mission : couper l’hôpital en deux, avec une partie « Covid », complètement calfeutrée. Les soignants y évoluent engoncés dans des scaphandres de papier. Douze heures d’affilée, ils travaillent ainsi coupés du monde. Certains, comme l’adjudant Gisèle, n’ont pas vu leurs enfants depuis plusieurs semaines, confinement des équipes oblige.

Gestion des relèves, approvisionnement des médicaments, adaptation du matériel… Le savoir-faire militaire est mis au service de la lutte contre l’épidémie. Les services fermés, comme celui de la rééducation, ont été réquisitionnés. Les personnels qui ont vu leur activité stoppée se sont redéployés ailleurs.

Toutes les bonnes volontés sont mises à profit. Ainsi, secrétaires, ergothérapeutes ou aide-soignantes, qui ne se connaissaient pas forcément avant, ont monté ensemble un atelier de couture pour produire des masques. « Nous sommes de petites mains, on aide, mais il nous tarde de retrouver nos professions de base », dit l’une d’elles.

Mais le nerf de la guerre, c’est bien sûr le service de réanimation, dont la capacité d’accueil a été multipliée par trois au plus fort de la crise. Il faut endormir et intuber les patients Covid.

Et surtout, les rassurer, eux et leur famille, interdites de visite. Chaque patient qui guérit est une victoire pour le personnel. Comme Thomas, resté plusieurs semaines intubé, applaudi par les soignants. 

Si le personnel tient le choc durant toute la crise, il ne crie pas victoire non plus, travaillant, déjà au printemps 2020, sur l’hypothèse d’une deuxième vague. Certains, comme le commandant Katia, urgentiste, sont même allés plus loin, menant une étude sur les anticorps. « On ne s’arrête jamais », résume-t-elle.

Mission Covid, Documentaire en première exclusivité, 50 minutes, à voir en ce moment sur PLANÈTE+ A&E.