Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Non, tout n’est pas foutu : Energy Observer, le docu qui va vous redonner espoir

Le documentaire Energy Observer, les messagers de la Terre, à voir le 11 décembre sur CANAL+ et myCANAL, suit le pari fou du Energy Observer, un navire autonome qui va réussir à rallier l’Arctique sans polluer. Un message politique fort et porteur d’espoir.

C’est une mission sur laquelle peu de gens auraient parié, tant son succès paraissait incertain. Au printemps dernier, le Energy Observer, un catamaran de 30 mètres de long, s’est lancé le défi de rallier, depuis Saint-Pétersbourg, le cercle polaire arctique.

Une traversée de 2 400 milles (plus de 4 000 kilomètres) dans des conditions difficiles : froid de canard bien sûr, ensoleillement proche de zéro, vents capricieux, ni jour ni nuit… 
 

Le tout, en autonomie énergétique (grâce à un mix révolutionnaire combinant propulsion éolienne, panneaux photovoltaïques et hydrogène), sans utiliser de pétrole ni diesel, comme le font tous les autres bateaux dans ce genre d’environnement, même les voiliers. Impossible ?
 

Et pourtant, le Energy Observer l’a fait, atteignant Spitzberg dans le Svalbard le 10 août 2019, un archipel norvégien entre Scandinavie et pôle Nord, considéré par les scientifiques comme l’épicentre du changement climatique, qui cristallise tous ses enjeux.

Pour l’équipage, mené par Jérôme Delafosse et Victorien Erussard, c’est l’occasion rêvée de l’étudier.

« Ces glaciers sont un livre ouvert sur l’histoire de notre climat, révèle la glaciologue de l’expédition. Quand on prélève des carottes de glace, elles renferment des trésors d’informations sur le climat. »

Le succès de cette mission de sensibilisation sur les conséquences de nos activités humaines et industrielles envoie un signal fort au monde entier : une autre énergie, plus respectueuse de l’environnement, est possible. Et nous disposons des technologies nécessaires pour vivre en harmonie avec la nature.

« Si on arrive à prouver qu’il [le bateau] marche, ça veut dire qu’on peut changer de modèle énergétique, expliquait Jérôme Delafosse au début de la traversée. Il y a urgence : la crise climatique ne nous laisse pas le choix. »

Pour le grand reporter, « il n’est pas trop tard ». Un message d’espoir dans un océan de mauvaises nouvelles, dans lequel les glaciers se dissolvent à une vitesse affolante.
 

Energy Observer, les messagers de la Terre, Création Documentaire, 90 min, le 11 décembre sur CANAL+ et myCANAL.