Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

France-Croatie : les notes des Bleus

Posté par Pierre Ménès le 8 septembre 2020

LLORIS (4) : Quand un gardien prend deux buts et un poteau sur les trois occasions dangereuses de l’adversaire, ce n’est jamais un bon bilan. Il effleure du gant la frappe de Lovren sur le premier but croate mais on ne peut pas lui faire de reproche. Je serai un peu plus sévère concernant le second, sur lequel il touche le ballon du pied. A mon sens, il pouvait faire mieux. 

UPAMECANO (6) : Alors OK, il fait encore pas mal de fautes inutiles et montre quelques sautes de concentration… Mais il a clairement quelque chose, en terme de puissance, d’aptitude au duel et même de relance vers l’avant. Et en plus, il plante un joli but de la tête. Après un premier match en Suède un peu décevant, il progresse déjà.

LENGLET (5) : Lui aussi a fait beaucoup de fautes et récolté un carton jaune mérité. Il n’est pas extraordinaire sur le second but croate et ne m’a pas franchement convaincu dans cette position de central axial dans une défense à trois.  

HERNANDEZ (6) : Un début de match très timide, qui s’explique par le fait qu’il a très peu joué avec le Bayern ces derniers temps. Mais au fil du match, il a fait parler sa fougue et sa puissance. Quelques bonnes interventions sur le plan défensif. Maintenant, c’est sûr que dans cette position axiale, il exploite moins le couloir gauche. 

SISSOKO (4) : Je trouvais assez intéressante l’idée de l’aligner comme piston droit. Sauf qu’il n’a rien pistonné du tout. Il a pratiquement joué comme un troisième milieu défensif et n’a jamais pris son couloir, sauf sur une passe vers Martial en première période. Dans un 3-5-2, on demande beaucoup plus aux mecs de côté. C’est donc une déception.

KANTÉ (4) : Lui aussi a peu joué dernièrement et il avait beaucoup donné en Suède. Deux matchs aussi rapprochés, c’était trop pour lui. Il a commis beaucoup de fautes et n’a pas pesé sur le jeu. Il est sorti assez logiquement, remplacé par Camavinga, auteur pour moi d’une entrée fracassante. Le gamin n’a pas perdu un ballon, a délivré une bonne frappe et un centre en retrait pour Martial qui aurait pu être décisif, offert des prises de balle et des relances toujours propres… Cela ne doit pas surprendre les Rennais, ce que je dis, mais c’est un joueur formidable à l’avenir radieux.

N’ZONZI (4) : Ce n’est pas tant sa prestation individuelle qui est en cause, mais son style. Je l’ai vu trop souvent dans ce match à la hauteur de sa défense centrale, ce qui fait qu’on jouait pratiquement à quatre dans l’axe. Il n’y a évidemment aucune complémentarité entre lui et Kanté, il a d’ailleurs été beaucoup plus à l’aise quand Camavinga est entré. Je ne voyais pas bien l’utilité de sa titularisation avant le match, je ne la vois toujours pas après.

F. MENDY (4) : Une des grosses déceptions de ce match car j’en attendais beaucoup. Je me disais qu’avec lui au moins, on allait avoir un peu de dynamisme et de profondeur côté gauche. Raté, je ne sais même pas s’il a débordé une fois. Dommage car c’était un match pour lui, un match pour se faire voir. Malheureusement, on n’a rien vu.

GRIEZMANN (6) : Longtemps, à l’image de cette équipe de France, on a pensé qu’il allait renouveler sa piètre prestation suédoise. Et puis il a égalisé au bout d’un joli mouvement, et c’est lui qui tire le corner sur le but d’Upamecano. Globalement mieux en seconde période, avec de meilleures passes et un meilleur tempo. Il ne faut pas oublier qu’il sort d’une saison terrible, footballistiquement et psychologiquement avec le Barça. Des cicatrices de ce genre ne s’effacent pas comme ça, en quelques minutes de jeu. Remplacé par Fekir, qui n’a pas joué assez longtemps pour être jugé.

BEN YEDDER (5) : Si je le note sur son match, c’est 3. Si je le note sur les deux premiers buts de l’équipe de France, c’est 7 puisqu’il est avant-dernier passeur sur le premier et passeur quasi-décisif sur le CSC croate. Mais jusqu’à ces deux coups d’éclat, il avait été totalement absent. Un peu mieux en début de seconde période, j’ai été étonné qu’il soit remplacé par Giroud parce que j’aurais aimé le voir sur 90 minutes. Mais il faut croire qu’un match des Bleus sans Giroud, ce n’est pas possible. Le joueur de Chelsea qui a marqué son 40e but sur péno, ce qui a dû suffire à son bonheur.

MARTIAL (6) : Peu servi pendant la mauvaise période des bleus, c’est-à-dire la première. Mais il est décisif deux fois juste avant la pause, d’abord en servant Griezmann pour l’égalisation avant d’être à l’origine du CSC de Livakovic. Il a provoqué beaucoup de fautes et a tenté de dynamiser son côté gauche. Une prestation assez intéressante.

Pierrot