Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

France-Portugal : les notes des Bleus

Posté par Pierre Ménès le 11 octobre 2020

LLORIS (6) : Comme son homologue portugais, il n’a rien eu à faire pendant ce match, sauf un tir facile de Renato Sanches et une super parade sur un tir de Ronaldo en fin de rencontre.

PAVARD (5) : Défensivement, c’est sûr qu’il n’a pas été mis en danger. Mais offensivement, c’est toujours aussi pauvre. En plus, il a commis pas mal de fautes. On peut dire ce qu’on veut, il y a un manque criant à ce poste de latéral droit. Dans une équipe aussi défensive, on aurait besoin d’un mec qui prend plus de responsabilités avec la balle. 

VARANE (6) : Très propre dans le jeu aérien, il n’a pas pris énormément de risque et s’est souvent retrouvé dans la zone de CR7. Un match plus que correct.

KIMPEMBÉ (7) : Il perd un point sur sa mauvaise relance qui entraîne la frappe de Ronaldo en fin de match. Pour le reste, il a montré qu’il était passé dans une autre dimension cette saison. Hyper concentré, très saignant dans ses interventions… On peut presque dire aujourd’hui qu’il est le titulaire à ce poste d’axial gauche. 

HERNANDEZ (6) : Un super retour devant Ronaldo en première période et une bonne participation offensive au jeu même si ça ne s’est pas concrétisé par des centres dangereux.

KANTÉ (5) : Je vais peut-être m’attirer les foudres de certains, mais tant pis… C’est sûr, il bosse, il récupère des ballons. Mais il a lui aussi commis beaucoup de fautes. Et surtout, avec la balle c’est quasiment le néant. Il ne joue jamais vers l’avant, ne prend aucun risque. Encore une fois, dans une équipe aussi défensive, les milieux doivent pouvoir faire plus de choses avec le ballon.  

RABIOT (5) : Plutôt pas mal pendant la plus mauvaise des deux mi-temps françaises, à savoir la première, où on a senti une envie d’aller vers l’avant qu’on ne sentait pas chez les autres. mais à l’arrivée, ce qu’il a fait avec le ballon reste assez mièvre.  

POGBA (7) : Je n’ai pas trop aimé son début de rencontre, je le trouvais un peu lent et emprunté. Mais il est rentré petit à petit dans le match, a pris du volume et a pratiquement été le joueur français le plus dangereux de la partie. On ne l’avait pas vu depuis longtemps et le retrouver à ce niveau-là, ça fait plaisir. 

GRIEZMANN (3) : Je suis désolé, mis à part sa frappe sans angle, il n’y a rien. Dans un système où tu évolues avec trois joueurs offensifs, celui qui est censé organiser le jeu ne peut pas jouer 80% de ses ballons vers l’arrière et se montrer aussi imprécis sur les 20% restants. De toute façon, il n’y a pas de miracle, il est tellement en difficulté en club qu’on ne peut pas penser que le fait de revêtir le maillot bleu va le transformer. Tout le monde n’est pas Giroud. 

GIROUD (4) : Il a pris un sale coup d’entrée de jeu de la part de Dias et a joué tout le match avec un bandage, ce qui ne l’a pas empêché d’être dominateur dans le jeu aérien. Mais bon, dans un match comme ça, il a touché trop peu de ballons pour espérer exister. Une frappe au-dessus sur un ballon contré, et c’est tout. Super frustrant pour un attaquant. 

MBAPPÉ (4) : Comme Giroud, il a eu peu de bons ballons. Il n’a pas beaucoup bougé en première période. On l’a plus vu après le repos, il s’est rendu disponible sans trop chercher à dribbler. De toute façon, il avait tellement peu d’espace et le ballon lui arrivait si tard dans le jeu que c’était difficile pour lui d’exister. Une belle action où son ballon piqué est détourné par Patricio… D’une manière générale, cette équipe ne joue pas de façon assez offensive pour qu’il puisse s’exprimer. C’est là que tu vois que Griezmann n’est pas Neymar… 

Pierrot