Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

L'enfer, c'est l'OM

Posté par Pierre Ménès le 3 novembre 2020

Ce maillot  bleu marine de l’OM est absolument somptueux. Malheureusement, les joueurs qui le portaient hier soir à Porto ne lui ont pas fait honneur. Même si je n’attendais pas grand chose des Marseillais, je reste absolument pantois devant la pauvreté de leur prestation au Stade du Dragon. Alors on sait que ce n’est pas une équipe très technique. Mais technique ou pas, on est en droit d’attendre un minimum d’envie. Un minimum d’engagement dans les duels, de volonté de jouer… Or, on a assisté hier soir à un spectacle affligeant. Parce que, autant Porto a été assez séduisant après le repos avec des contres supersoniques, autant avant ce n’était pas bien impressionnant. 

Les Portugais ont d’ailleurs marqué deux buts sans vraiment avoir d’occasions, avec notamment ce penalty généreux - mais anecdotique vu le scénario du match - accordé par monsieur Mateu Lahoz. Alors OK, ça tripote pas mal le ballon, avec quelques joueurs qui ont fait bonne impression comme Zaidu, Uribe, Luis Diaz ou Corona. Cela combinait pas mal mais ce n’était pas non plus super dangereux. Et surtout, cela avait l’air prenable derrière. Mais pour en mettre en danger cette défense prenable, il aurait fallu produire le minimum syndical sur le plan offensif. Mais la seule chose que Payet a changé dans son jeu, c’est sa coupe de cheveux et je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure idée qu’il ait eue.

Quant à Benedetto, c’est quand j’ai entendu les commentateurs prononcer son nom à l’heure de jeu que je me suis aperçu qu’il était sur le terrain. Thauvin a fait ce qu’il a pu et il avait réussi à provoquer un péno sur une belle action individuelle, ce qui était déjà pas mal. Mais Payet a saccagé cette occasion de recoller au score en envoyant sa tentative dans les tribunes. Après le repos, Porto a enfoncé le clou sur un but d’école absolument magnifique dans son exécution et avec un peu plus de concentration et un peu moins d’envie de faire du beau pour du beau, les joueurs de Conceiçao auraient pu ajouter deux ou trois buts et donner à cette défaite déjà large des allures de naufrage complet. 

Dans cette équipe marseillaise, il y a trop de joueurs qui étaient bons l’année dernière qui sont cette saison hors de forme et loin de leur niveau. Sakai, Sanson, Payet, Benedetto… Ceux-là ne peuvent plus jouer. Ne doivent plus jouer. Il va falloir que Villas-Boas porte un peu ses bijoux de famille, parce qu’il y a des solutions. J’ai trouvé par exemple, que l’entrée de Cuisance apportait plus de consistance au milieu. Et vu le manque de caractère de l’équipe, Strootman ne ferait pas tache non plus. Et peut-être que Germain mérite autre chose que de faire la bonniche dans le dernier quart d’heure. Tout comme Gueye qui est meilleur que Sanson ou Rongier en ce moment. Et puis si Luis Henrique est une pépite, mais qu’on le voit, merde ! 

Il faut changer quelque chose parce que, même si la Ligue des Champions de l’OM est déjà terminée après ce troisième revers en trois matchs - qui fait que l’OM égale le triste record d’Anderlecht -, il va falloir aller chercher une place honorable en championnat. Et je pense que les lendemains européens vont être compliqués pour les Phocéens, qui vont déjà avoir un match difficile vendredi à Strasbourg. Ce que j’ai vu hier soir est indigne de la Ligue des Champions et surtout indigne de l’Olympique de Marseille et de la grandeur de ce club. Et je pense que, pour le coup, le huis-clos et le confinement sont une bonne nouvelle pour les joueurs, parce que je n’ose pas imaginer ce qui se passerait s’il y avait du monde au Vélodrome ou le comité d’accueil à la Commanderie voire à Marignane…

Pierrot