L'OM en veut encore

Posté par Pierre Ménès le 8 Décembre 2019

L’ouverture de ce dimanche s’est faite avec un Reims-Saint-Etienne lors duquel les Verts ont déçu. Comme trop souvent depuis quelques saisons, quand Sainté est dans une bonne phase et doit gagner un match charnière pour basculer vers quelque chose de plus intéressant, les Stéphanois se manquent. Cela a encore été le cas au stade Delaune, surtout lors d’une première période où leur jeu était à la limite de l’insignifiant. 

Oudin a ouvert le score d’un retourné suite à un coup de billard, mais Puel a fait un coaching gagnant en faisant rentrer Hamouma, qui a égalisé d’un tir croisé. Seulement, au coeur d’un temps fort stéphanois, ce sont les Champenois qui ont inscrit un deuxième but sur une jolie tête de Dia, avant de creuser l’écart en fin de match sur une grosse erreur défensive adverse bien exploitée par Doumbia. C’est un vrai coup d’arrêt pour les Verts et un regain de forme pour Reims qui confirme son aptitude à sortir des bons matchs face aux grosses écuries.

A 17h, on ne peut pas dire qu’on se soit régalés devant Nantes-Dijon, comme l’affiche le laissait malheureusement présager. Le DFCO s’est longtemps bien défendu avant de s’incliner sur un but de Blas. Mais de toute façon, il était évident au bout de quelques minutes de jeu que la colonne Dijon resterait vierge à l’issue de ce match et que les joueurs de Jobard ne pouvaient espérer qu’un 0-0 comme résultat positif. En face, Les Nantais ont fait ce qu’ils ont pu avec des moyens offensifs toujours très limités et se contenteront donc des trois points.

McCourt, un choix philosophique

Et puis en soirée, on a eu droit à un Marseille-Bordeaux de bonne facture au Vélodrome. Avec une belle équipe girondine en première période, très bien organisée sur le plan défensif et qui a bien contenu l’attaque olympienne où l’absence de Benedetto s’est fait ressentir. On notait juste que Jovanovic était en grosse difficulté face à Payet. Adli a ouvert le score d’une très belle frappe sans contrôle à 25 mètres et à la mi-temps, les joueurs de Sousa semblaient partis pour faire un joli coup. Mais Marseille a vraiment un gros caractère cette saison. 

A la reprise, sans qu’il y ait de véritable changement tactique, l’OM a mis beaucoup plus d’intensité et imprimé un pressing haut très gênant pour les Bordelais. Amavi a rapidement égalisé sur un corner de Payet et les Girondins, mis sous pression, ont multiplié les erreurs de relance en s’obstinant à vouloir repartir de derrière en jeu court. Otavio a perdu un ballon que Sanson a transformé en but d’une frappe sèche puis l’excellent Rongier a chipé un ballon dans les pieds de Pablo avant de transmette à Radonjic qui a marqué malgré le retour de Tchouameni.

C’est donc la 6e victoire consécutive des hommes de Villas-Boas, qui pourraient porter ce total à 8 unités avant la trêve, puisqu’ils vont successivement affronter le 18e (Metz) et le 19e (Nîmes) du classement. Reste à savoir à quoi va ressembler le mercato hivernal marseillais. McCourt va-t-il avoir dans l’idée de renforcer l’effectif pour assurer une place en Ligue des Champions ou être tenté de vendre pour faire des économies ? Un vrai choix philosophique à faire pour le boss du club. Compte tenu de ce que montre l’équipe actuellement, on a très envie qu’elle soit compétitive jusqu’à la fin de la saison. 

Pierrot