Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Lyon et Lille enflamment

Posté par Pierre Ménès le 23 décembre 2020

Factuellement, Lyon termine donc leader de cette première partie de saison, qui ne marque d’ailleurs pas la fin des matchs allers. Les trois équipes de tête ont gagné mais de façon très différente. L’OL a joyeusement dansé sur le cadavre du FC Nantes, avec une première mi-temps achevée sur un 3-0 qui aurait tout aussi bien pu être un 6-0 tant les Gones maîtrisaient leur sujet face à une équipe en perdition. La deuxième période a été plus dans la gestion mais encore une fois, Toko-Ekambi, Kadewere, Aouar, Paqueta, Depay… Tous ces joueurs font bien plaisir à voir. 

Mais le match de la soirée et peut-être même du début de saison a eu lieu à la Mosson, où Montpellier et Lille se sont livré une bataille assez magique, avec un rythme effréné, de superbes buts et des rebondissements. Un match malheureusement terni par une nouvelle aberration d’arbitrage de monsieur Turpin, qui aurait dû expulser après vingt minutes de jeu Benjamin André, que Galtier a lucidement sorti à la mi-temps. Dans la foulée, le LOSC a ouvert le score par Weah, servi d’une passe parfaite par Xeka. 

Le MHSC a égalisé grâce à une tête puissante et sans élan de Laborde sur corner mais Lille a repris l’avantage sur un penalty transformé par Ikoné. Dans ce match où les deux équipes se rendaient coup pour coup, Montpellier a de nouveau égalisé par Delort sur ce qui est certainement le plus beau but depuis le début de la saison, avec un sublime ciseau retourné à 75 km/h que Maignan n’a pu que freiner. Le Zlatan turc Yilmaz a ensuite donné la victoire aux Dogues en fin de match avant qu’un coup-franc de Mollet dévié par Laborde n’oblige Maignan à dégager du poing sur sa transversale. Une rencontre palpitante, un spectacle total, le genre de match qui redonne foi en la Ligue 1.

Marseille dilapide

On ne peut pas en dire autant de PSG-Strasbourg, entre un champion en titre décimé et une formation alsacienne venue au Parc pour bétonner bêtement. Même après que Pembélé a ouvert le score, les Strasbourgeois n’ont rien fait pour tenter de revenir et sont restés plantés à dix derrière. Et à force de courir après la balle, ils ont lâché physiquement et ont commis des erreurs en fin de rencontre qui ont permis au PSG d’alourdir la marque avec par Mbappé, Gueye et Kean. Je trouve vraiment triste que le Racing soit venu avec zéro ambition face à une équipe que les joueurs de Laurey auraient au moins pu essayer de bousculer. 

Pendant ce temps-là, Marseille a totalement dilapidé ses espoirs de pouvoir passer en tête du classement en gagnant ses deux matchs en retard avec une deuxième défaite en trois matchs, cette fois sur le terrain d’Angers. L’OM vient de prendre un point sur neuf possibles… Le SCO a livré une première période quasi-parfaite et inscrit deux buts par Pereira Lage et Diony. Après le repos, Bernardoni a arrêté un penalty de Payet et Rongier a réduit le score pour rien. Cette équipe marseillaise me semble très nettement inférieure au trio de tête qui, selon moi, sera le même en fin de saison (mais pas forcément dans cet ordre).

Si l’OM n’a pris que 4 points sur 12 depuis la fin de la Ligue des Champions, Rennes a fait carton plein en signant une quatrième victoire d’affilée, avec ce succès 1-0 face à une équipe de Metz toujours difficile à jouer, grâce à un tir croisé de Grenier. Les Bretons se replacent. Pour le reste, vous m’excuserez mais étant en plateau, je n’ai pas pu voir les autres matchs. Je vous laisse donc le soin d’y apporter vos remarques personnelles. En attendant, belles fêtes à tous, soyez prudents et à l’année prochaine pour d’autres aventures qu’on espère beaucoup plus souriantes, à tous les niveaux.

Pierrot