Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Monaco séduit, Marseille se rate

Posté par Pierre Ménès le 17 janvier 2021

On peut d’ores et déjà dire que le meilleur match de cette 20e journée a eu lieu vendredi soir avec ce remarquable Montpellier-Monaco. Un match très spectaculaire émaillé de cinq buts. On pourra juste regretter que les deux équipes n’aient pas bien joué en même temps. Pendant la première heure, une équipe héraultaise très en-deça de ses standards habituels en termes d’engagement s’est fait trimballer par une formation azuréenne séduisante et réaliste, avec de jeunes joueurs en progrès, notamment Sofiane Diop qui a réalisé un match incroyable sur le côté gauche. Les joueurs de Kovac ont mené 3-0, un premier but signé Volland qui a repris une frappe sur la barre de Ben Yedder, un second sur une tête retournée de Ben Yedder et un troisième sur un péno transformé par le même WBY. 

L’ASM semblait se balader mais en quelques minutes, Montpellier est revenu à portée de fusil grâce à une petite frappe enroulée de Wahi et un but de Delort. Monaco a réussi à conserver le score, confirmant l’incapacité des joueurs de Der Zakarian à remporter les gros matchs : ils ont perdu à Marseille, contre Lille, contre Paris… C’est un peu le plafond de verre de cette équipe. En face, on a vu toutes les facettes de l’ASM sur ce match. Une qualité de jeu intéressante mais une équipe très jeune même si l’expérience de Maripan derrière apporte du mieux. Que Monaco ait les capacités à disputer le podium, c’est une certitude. Qu’elle en ait la régularité, c’est une autre affaire… 

Samedi après-midi, on a eu droit à un match absolument hallucinant au Vélodrome où l’OM aurait dû mener au moins 2-0 à la mi-temps tant cette équipe de Nîmes ne faisait pas trois passes de suite et rendait systématiquement le ballon aux Olympiens. Mais bon, quand tu as un penalty tiré par Thauvin et une reprise de Benedetto à deux mètres du but et que tu ne marques sur aucune de ces deux actions, tu te retrouves à 0-0 à la mi-temps et tu t’exposes à des coups du sort. Après le repos, Nîmes a pris confiance et a marqué deux fois coup sur coup.

Petit PSG

Alors c’est vrai que les deux buts d’Eliasson sont marqués du sceau de la réussite car le premier centre d’Alakouch rebondit sur le Suédois et je ne suis pas sûr que le même Alakouch veuille faire ce centre-là sur le second. Mais bon, les Gardois ont su provoquer la réussite et le but en fin de match de Benedetto n’a rien changé. Villas-Boas se gaussait de l’écart de budget entre l’OM et le PSG, il devrait se pencher sur l’écart de budget entre l’OM, Dijon et Nîmes. Son équipe a pris un point sur six contre ces deux terreurs…

Et puis en soirée, le PSG l’a emporté petitement à Angers, dans des conditions très difficiles, sous une pluie glacée - ou de la neige fondue selon les appréciations - et sur une pelouse dans un état plus que médiocre. Encore une fois, Navas a fait le boulot, sur une frappe de Capelle puis sur une tête plongeante de Diony. Finalement, Paris a emporté la décision sur quasiment la seule action offensive réussie par ses latéraux, avec un centre de Florenzi dévié et la jolie volée de Kurzawa au deuxième poteau. 

Ce n’était toujours pas un grand PSG, loin s’en faut. Mais on va maintenant attaquer une période pendant laquelle Paris va moins jouer. Ce qui va faire grand bien aux hommes de Pochettino. Les Blessés commencent à revenir, Neymar a fait tout le match, Kimpembé est rentré… Je n’irai pas jusqu’à dire que cela prend forme mais en attendant de voir ce que vont faire Lille et Lyon, le PSG compte deux points d’avance au classement. 

Pierrot