Naming du Parc : fausse bonne idée ?

Posté par Pierre Ménès le 22 Novembre 2019

Le PSG a donc ouvert un site Internet pour lancer son opération naming du Parc des Princes. De base, cela me paraît être une idée assez saugrenue puisque c’est la société qui paie qui décidera et pas les Internautes/supporters qui vont choisir qui va casquer des dizaines de millions pour pouvoir accoler son nom à celui du stade parisien. Du point de vue « éthique », je n’ai pas d’avis tranché sur la question. Mais je sais que pour les supporters, c’est un dossier un peu - voire très pour certains - sensible. 

Dans les clubs dont le stade porte un nom historique, comme Geoffroy-Guichard, Felix-Bollaert, la Meinau ou la Beaujoire, ils sont souvent réfractaires à toute idée de naming. C’est le paradoxe de ces supporters qui réclament toujours plus de bons joueurs et toujours plus d’investissements mais qui ne veulent pas que leur club trouve de nouvelles sources de revenus. Avec cette recherche de naming, le but du club de la capitale est de trouver des ressources hors Qatar, ce que les dirigeants arrivent très bien à faire depuis quelques mois. Entre Nike et Accor pour ne citer que les plus gros, il y a de plus en plus de sponsors non issus du Golfe au Paris Saint-Germain.

Maintenant, d’expérience on s’aperçoit que les clubs qui ont fait du naming pour un stade déjà existant et qui porte le même nom depuis longtemps, ça ne marche pas. Le nom du stade est ancré dans les mémoires et même les médias ont parfois du mal à prendre le pli. Je vous pose la question : qui aujourd’hui appelle le stade marseillais « l’Orange Vélodrome » ? Personne. A Lyon, j’entends plus souvent parler du « Parc OL » que du « Groupama Stadium »…

Si j’étais décideur d’une grosse boîte…

Le seul cas de figure où cela fonctionne, c’est à l’occasion de l’arrivée d’un nouveau stade. L’Allianz Arena, L’Allianz Riviera, l’Emirates Stadium… Ces marques étaient là depuis le début et leur nom est désormais associé au stade. Depuis qu’il est sorti de terre à Islington en 2006, le nouveau stade d’Arsenal s’appelle Emirates Stadium. Donc tout le monde l’appelle comme cela. Et si un jour la compagnie aérienne émiratie cesse son partenariat avec le club londonien et que le stade change de nom, cela fera un peu drôle aux fans des Gunners. 

C’est une bonne idée de la part du PSG de vouloir trouver de nouvelles sources de revenus, qui lui permettront d’être plus tranquille avec le fair-play financier. Mais pour une société, je ne vois pas l’intérêt d’investir des sommes aussi massives dans un projet marketing comme celui-là. Moi si j’étais décideur d’une grosse boîte, je ne prendrai en aucun cas le naming du PSG. Car je sais pertinemment que tout le monde continuera à appeler ce stade par son nom historique. Justement parce qu’il est chargé… d’histoire.

Et pas seulement celle du PSG, d’ailleurs. L’équipe de France de foot y a joué (et gagné l’Euro 84), celle de rugby aussi, la finale de la Coupe de France y a été disputée jusqu’en 1997… A la limite, cela aurait presque plus de sens - même si moins d’impact - pour une société de le faire pour le futur centre d’entraînement, qui verra le jour à Poissy. Parce que, quoi qu’il arrive dans les mois qui viennent, le Parc des Princes s’appellera toujours le Parc des Princes. Dans l’imaginaire de tous les supporters du PSG. Et même dans celui des autres.

Pierrot