Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Portugal-France : l'analyse

Posté par Pierre Ménès le 15 novembre 2020

Il y aura toujours quelqu’un pour me dire « mais si, souviens-toi de ce match-là » mais je me demande vraiment si ce Portugal-France n’est pas le meilleur match des Bleus depuis la Coupe du Monde 2018. Et, pour être tout à fait franc, il y a même des matchs de cette Coupe du Monde en Russie qui m’ont moins convaincu que celui-là. Hier soir, cette équipe de France m’a séduit. Elle m’a même donné du plaisir. Alors évidemment, elle n’a pas évolué avec quatre joueurs offensifs comme je m’en plains souvent mais en l’espèce, en allant jouer au Portugal, la compo de Deschamps m’a paru tout à fait logique (ce qui n’empêche pas qu’il devrait aligner un joueur offensif de plus dans des matchs face à des adversaires d’un moindre calibre que la Selecçao). 

Hier soir au stade de la Luz, on a vu une équipe bien organisée et on a retrouvé la solidarité affichée pendant la Coupe du Monde. Avec ce duo Pogba-Kanté qui n’a pas d’équivalent en France, surtout quand il est bien épaulé par un Rabiot bosseur et gaucher, qui a marqué beaucoup de points hier soir. On avait des doutes sur les cadres - Varane, Pogba, Griezmann -,  en difficulté ces derniers temps tant en club qu’avec les Bleus. Mais hier soir, les trois ont répondu présent, surtout Pogba qui, après son match catastrophique contre la Finlande, s’est très bien repris. Je parlais de « résurrection » dans les notes, je ne vois pas de meilleur qualificatif. On a retrouvé le Pogba de 2018 : un leader technique capable de conserver la balle sous pression et d’orienter le jeu. 

La performance de l’EDF est d’autant plus convaincante que le Portugal n’est le premier venu et qu’il n’a pas fait un mauvais match. Les hommes de Santos se sont aussi créé des occasions mais il leur a toujours manqué quelques centimètres pour être encore plus dangereux et marquer. Et puis Lloris a également fait le boulot, comme sur la frappe de Moutinho. Voilà un match qui va conforter Deschamps dans ses certitudes. Au premier rang desquelles se trouve la confiance qu’il a dans ce groupe. Je trouve parfois que cette confiance est un peu trop aveugle. Mais hier soir, les cadres lui ont donné raison. C’est aussi ça le foot. Un seul match peut complètement inverser une tendance et changer une opinion. 

Et même si dans la tête du sélectionneur, le groupe pour l’Euro est en grande partie constitué, derrière il y a des jeunes qui poussent - Fofana et Koundé en défense -, d’autres qui ne sont pas loin - Tolisso au milieu - et d’autres encore qui ne sont pas là - Mbappé en attaque. En tout cas, c’est un match qui fait du bien à notre moral déficient en ce moment, un match qui fait du bien au foot français, un match qui fait du bien aux Bleus. Des Bleus qui disputeront donc le Final 4 de cette Ligue des Nations dans un an, ce qui n’est pas un enjeu en soi mais constitue un minimum en terme de standing pour un champion du monde en titre. Enfin, cette victoire est aussi une belle façon de préparer le match face au Portugal, le 23 juin prochain, pendant la phase de groupes de l’Euro.

Pierrot