Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Suède-France : l'analyse

Posté par Pierre Ménès le 6 septembre 2020

L’équipe de France de Deschamps a gagné et on s’est emmerdé à la regarder jouer. Voilà le constat - habituel avec cette équipe - qu’on peut dresser après cette courte victoire en Suède. Oui, cette équipe gagne. Doit-on pour autant s’en contenter ? Déjà, la composition de départ ne faisait pas beaucoup saliver, avec cinq défenseurs et deux milieux défensifs pour seulement trois joueurs offensifs. Je ne m’attendais donc pas à voir du football champagne face à une équipe suédoise qui n’était pas là pour jouer mais pour défendre et attendre que ça se passe. 

Le problème, c’est que cette équipe de France a été construite autour de Griezmann, de l’aura de Griezmann, des passes de Griezmann et de l’efficacité de Griezmann. Et en ce moment, Griezmann n’a ni aura, ni bonne passe ni efficacité, à l’image de ce péno expédié au-dessus du but. Par conséquent, le jeu offensif des Bleus ne repose, en gros, que sur les accélérations de Mbappé. Cette fois, il a réussi à en placer une, avec un contre favorable et à la convertir. Mais c’est trop peu.

Que Deschamps essaie d’autres systèmes de jeu, très bien. On ne va pas reprocher au sélectionneur d’évoluer tactiquement et de développer des alternatives pour élargir la palette des Bleus. Mais dans un 3-5-2, les deux joueurs de côté sont censés animer leur couloir et amener le danger sur le plan offensif. Or, Dubois et Digne qui sont des défenseurs de métier, n’ont absolument pas apporté à ce niveau-là, avec notamment une qualité de centre très approximative. 

Alors évidemment, c’est un match qui arrive après dix mois sans sélection, les joueurs sont dans des états de forme physique très disparates. OK, je veux bien être indulgent sur ce point. Il n’empêche que je reste toujours persuadé qu’avec le matériel offensif dont dispose le sélectionneur, il y a moyen de faire beaucoup mieux. À défaut de donner une véritable identité de jeu à cette équipe, Deschamps pourrait aussi essayer d’autres attelages offensifs. J’aurais par exemple aimé voir Mbappé évoluer avec Martial, au lieu que l’un remplace l’autre. 

Bref, c’est un peu lassant de toujours voir cette équipe défendre et compter sur un exploit potentiel d’un attaquant. Encore une fois, si on était limité sur la qualité de nos joueurs offensifs, je m’en contenterais. Mais c’est loin d’être le cas. Cette équipe est solide, sérieuse et appliquée, on le sait depuis des lustres. Mais on a aussi envie de la voir briller dans le jeu. Peut-être mardi au Stade de France face à la Croatie… C’est à espérer parce qu’hier soir, c’était quand même très moyen à regarder. 

Pierrot