Du théâtre à La Guerre des mondes, comment Léa Drucker a mis sa carrière sur orbite

Dans quels films a joué Léa Drucker ? Retour sur le parcours impressionnant de la comédienne, à l’affiche de la Guerre des mondes, déjà disponible sur myCANAL.

Est-ce parce que son père est un éminent médecin ? Ces dernières années, Léa Drucker a joué des rôles de scientifique dans deux séries de la Création Originale CANAL+.

D’abord celui du docteur Balmes, psychiatre spécialisée en théorie comportementale, au Bureau des légendes. Puis celui de Catherine Durand dans La Guerre des mondes. Une astrophysicienne solitaire qui, pour survivre, « va devoir s’ouvrir aux autres », explique son interprète.
 

Léa Drucker, elle, est depuis longtemps ouverte sur le monde : la comédienne a passé une partie de son enfance à Washington et Boston, suivant les affectations de son père.

Aux États-Unis, la nièce de Michel Drucker se découvre une passion pour le patinage artistique. Et aussi pour la comédie, grâce au Magicien d’Oz, qui lui donne envie d’être actrice.

De retour en France, après avoir un temps suivi un cursus sports-études, elle s’oriente vers le théâtre, fréquentant le club de son lycée à Paris, puis les cours de l’École de la rue Blanche. 
 

Dès 1991, elle écume les castings, décroche quelques petits rôles au cinéma, chez Mathieu Kassovitz, Michel Hazanavicius ou Cédric Klapisch.

« J’ai galéré pendant dix ans, je faisais des petits boulots par intérim, zéro message sur le répondeur », racontait-elle à Libé.

En parallèle, elle rencontre Édouard Baer, qui lui confie une chronique chez Nova. Et continue le théâtre, se faisant remarquer dans des pièces classiques ou contemporaines. 
 

C’est le film Papillons de nuit (adaptation d’une pièce pour laquelle elle avait été nommée aux Molières en 2001) qui la révèle, en 2002.

Dès lors, l’actrice enchaîne les rôles, notamment dans les comédies, mais pas seulement : Trois Zéros de Fabien Onteniente, Bienvenue au gîte de Claude Duty (photo), L’Homme de sa vie de Zabou Breitman, La Chambre bleue de Mathieu Amalric… Tout en poursuivant sa carrière théâtrale.
 

Comédienne protéiforme, elle ne se laisse pas enfermer dans un seul registre. Son interprétation intense de Miriam, dans le thriller Jusqu’à la garde de Xavier Legrand lui vaut, en 2019, le César de la meilleure actrice.

Faite Chevalier des Arts et des Lettres, nul doute qu’elle a toutes les ressources nécessaires pour nous sauver durant La Guerre des mondes…
 

La Guerre des mondes, Création Originale, 8 x 52 minutes, disponible sur myCANAL.