Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Game of Thrones, la série de tous les records

Posté par Delphine Rivet le 19 avril 2021
La série épique, qui nous a fait vibrer durant huit saisons, était une débauche de moyens, de décors et de costumes. Et son succès, encore aujourd’hui, a de quoi faire pâlir d’envie n’importe quelle série. Retour, en quelques chiffres, sur le grand livre des records de Game of Thrones (OCS).
Une super production au budget pharaonique

Dès les premières images diffusées le 17 avril 2011, Game of Thrones s’est imposée comme un blockbuster sériel. Chaque dollar investi se voyait à l’écran. Et des billets verts, il en fallu un paquet pour créer cette œuvre colossale. De 5 millions de dollars déboursés par épisode en saison 1, le show de David Benioff et D.B. Weiss a culminé à 15 millions par épisode dans la dernière saison. Le budget total de la saga s’élèverait ainsi à 630 millions de dollars, ce qui en fait la série télévisée la plus chère de l’histoire. Lena Headey, Kit Harington, Emilia Clarke, Peter Dinklage et Nikolaj Coster-Waldau gagnaient chacun un 500 000 dollars par épisode. Ce budget record pourrait prochainement être battu par l’adaptation du Seigneur des Anneaux en préparation chez Amazon, et dont le coût de fabrication pourrait frôler le milliard de dollars. Mais puisque le lancement n’est pas attendu avant plusieurs mois, Game of Thrones détient toujours officiellement la première place du podium.

Bien sûr, une telle production implique un souci du détail poussé à son paroxysme. Les costumes, les armes, le maquillage… rien n’a été laissé au hasard. Et le travail, pour habiller les stars de la série comme les personnages les plus insignifiants, est titanesque. Rien qu’en Irlande du Nord, où se trouvent neuf des principaux décors, ce sont pas moins de 12 983 figurants qui ont été utilisés durant les huit saisons. Et si vous avez flashé sur les cheveux blonds argentés de Daenerys, sachez qu’il a fallu pas moins de deux mois et sept prototypes pour perfectionner son style capillaire, désormais entré dans la légende. En tout, le département des costumes et accessoires a créé plus de 12 000 perruques. Le tournage s’étant déroulé sur 10 pays différents, il a d’ailleurs bien fallu loger les nombreuses équipes en louant pour l’occasion 68143 chambres d’hôtel un peu partout dans le monde.

La saison 8 a aussi battu des records en termes de morts à l’écran. En seulement six épisodes, la série a tué 3508 personnages. Ce sont les épisodes 3, “La Longue Nuit”, et le 5, “Les Cloches”, qui ont fait le plus de victimes. Rien qu’en Irlande du nord, où se trouvaient les studios, la production a utilisé plus de 15 000 litres de faux sang. À titre de référence, en saison 1, 59 personnages sont morts sur les dix épisodes. Et dire qu’à l’époque, on trouvait que Game of Thrones ne faisait pas de quartier. On était loin de se douter du massacre qui nous attendait !

Un succès jamais égalé

Premier signe de l’insolente popularité de Game of Thrones au fil des ans, ses audiences, rien qu’aux États-Unis, sont passées de 2,5 millions de spectateurs en moyenne pour la saison 1, au chiffre vertigineux de 13,5 millions lors de l’ultime saison. Mais la rançon du succès, surtout à l’ère pré-Netflix, ce sont aussi des chiffres de téléchargements illégaux astronomiques. Pourtant diffusée dans 207 pays, le season premiere de son ultime volet, diffusé le 14 avril 2019 sur la chaîne payante HBO, a été piraté 55 millions de fois. L’arrivée des plateformes sur nos territoires et la démocratisation des services de vidéos à la demande a depuis considérablement fait baisser la fréquentation des sites de torrents et de streaming illégaux. Game of Thrones est la dernière série, avec The Walking Dead, à s’être autant battue contre les moulins à vent du piratage. 

Le succès était aussi populaire que critique puisqu’à l’exception de la saison 8, dont l’accueil fut mitigé, Game of Thrones peut se targuer d’avoir maintenu un score dépassant les 90% sur l’agrégateur de critiques Rotten Tomatoes. Les récompenses ne se sont d’ailleurs pas faites attendre : la série a récolté 169 nominations aux Emmys et est repartie avec 59 statuettes. Un record absolu pour une série de fiction.

Game of Thrones a tellement marqué la pop culture que ses personnages continuent d’exister, d’une certaine façon, à travers ses fans. Des services de maternité à travers le monde ont vu naître des bébés aux noms familiers. Ainsi, en 2018, soit un an avant la fin de la série, le prénom Arya faisait une entrée remarquée parmi le top 20 des prénoms les plus populaires en Grande Bretagne. Aux États-Unis, 466 filles, et 77 en France, étaient baptisées Khaleesi qui, techniquement, est un titre de noblesse et pas un prénom, attribué à Daenerys. Aussi permanents qu’un tatouage, ces patronymes pourraient bien revenir à la mode dans les prochaines années. HBO, qui n’en a toujours pas fini avec la saga de George R.R. Martin, a au moins cinq projets de spin-offs en développement. On leur souhaite de rencontrer le même succès.
 

Les huit saisons de Game of Thrones sont à retrouver sur OCS, disponible avec CANAL+.