Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

« Hippocrate » : les 5 commandements pour survivre à l’internat de médecine

Dans « Hippocrate », les internes sont mis à rude épreuve, en particulier dans le contexte de crise dans lequel ils sont… Voici comment ils s’en sortent.

Solidaire avec tes camarades, tu seras

Si les études de médecine sont ultra compétitives, à l’hôpital, les internes doivent absolument se serrer les coudes. Alyson, Hugo et même Chloé l’ont bien compris.

Il ne s’agit pas seulement de partager ses gourmandises du distributeur ou de se remplacer en cas de coup de mou. Parfois, ils se couvrent entre eux… Même en cas de faute gravissime.
 

Les coutumes, tu observeras
 

Il y a un certain folklore carabin à connaître et respecter. Notamment les règles cocasses qui régissent la salle de garde, que l’« économe » fait respecter, sceptre phallique à la main.

Dans cette pièce aux fresques obscènes, on ne parle pas médecine à table, on doit saluer tous les autres d’une tape sur l’épaule, on ne peut pas se servir d’un tire-bouchon… Tout contrevenant devant s’acquitter d’une « taxe » (un gage). 
 

Tes aînés, tu respecteras
 

Dans Hippocrate, les internes sont largement livrés à eux-mêmes. Mais quand ils se retrouvent enfin à assister des médecins pour les consultations, ils sont bien forcés de les écouter.

Même quand ces derniers ne sont pas très réactifs, comme le docteur Jean-Pierre Bayle (savoureux Jackie Berroyer) appelé à la rescousse, ou, comme lorsque d'autres praticiens manquent de tact, voire sont franchement désagréables. 
 

Tes cours, tu apprendras

Pour ne pas se faire allumer par les médecins expérimentés, une seule solution : potasser et tout connaître par cœur. Sinon, que répondre à une question comme « Est-ce que tu peux me rappeler les grandes étiologies des fièvres prolongées inexpliquées ? »

Eh oui. Et si même la très sérieuse Alyson Lévêque se fait tancer par son médecin référent, c’est que ce n’est pas évident.
 

Tes patients, tu choieras
 

Les internes d’Hippocrate sont aux petits soins avec « leurs » malades. Ils sont très impliqués et n’hésitent pas à se plier en quatre pour eux, quitter à mettre leur vie privée totalement de côté.

On voit bien qu’ils ont une relation privilégiée avec chaque patient, et qu’ils font de leur guérison et de leur bien-être une affaire personnelle. Voilà qui met du baume au cœur…
 

Hippocrate, création originale, 8 épisodes de 52 minutes, sur CANAL+.