Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

I May Destroy You (OCS), série décapante sur le consentement sexuel après #MeToo

Posté par Alexis Lebrun le 3 juin 2020
Après Chewing Gum, la britannique Michaela Coel continue d’explorer avec sérieux et audace la sexualité à l’ère post-#MeToo.
Une histoire grave d’agression sexuelle

Le scénario de I May Destroy You est en partie inspiré de la propre expérience de sa créatrice. Cette dernière a révélé en 2018 avoir été victime d’une agression sexuelle il y a quelques années. Son personnage Arabella Essiuedu est donc un jeune talent en vue dans le monde littéraire londonien. Grâce au succès d’un de ses articles sur le web, elle est considérée comme l’une des voix de sa génération. Rapidement, on lui commande un livre et elle se retrouve avec un agent et les responsabilités qui vont avec. Mais la vie de cette grande insouciante bascule après une nuit trop arrosée en boîte de nuit, où elle est victime d’un blackout.

Peu à peu, elle réalise qu’elle a subi une agression sexuelle sur place, et doit tenter de recoller les morceaux de sa mémoire, ce qui l’oblige à remettre en question son travail, ses amis et sa famille. À travers cette histoire assez tristement réaliste, la série aborde frontalement la question du viol et du consentement après les bouleversements engendrés par le mouvement #MeToo, à travers le point de vue trop souvent oublié par la fiction d’une femme noire. Et si le ton général de I May Destroy You est assez sombre, l’humour est tout de même présent dans les douze épisodes de cette dramédie où l’on retrouve le style d'écriture provocant de Michaela Coel.

Michaela Coel poursuit son ascension

En 2015, on la découvrait dans Chewing Gum, une série dont elle était la créatrice, la scénariste et aussi l’actrice principale. Pendant deux saisons, Michaela Coel a incarné Tracey Gordon, une jeune vendeuse londonienne et vierge qui part à la découverte de la sexualité et du monde après avoir reçu une éducation religieuse très stricte. Avec ce rôle, elle a notamment remporté le BAFTA de la meilleure actrice dans une comédie, et depuis, on ne l’arrête plus. Après être apparue dans deux épisodes de Black Mirror, dans Star Wars, épisode VIII et avoir tenu le premier rôle de Black Earth Rising pendant une saison, la voici donc de retour à la tête d’une nouvelle série, et sur HBO s’il vous plaît.

Michaela Coel possède quasiment toutes les casquettes sur I May Destroy You, dont elle est scénariste, productrice et coréalisatrice, en plus de tenir le premier rôle. Elle est notamment accompagnée de Weruche Opia (Bad Education, Inside No. 9) et Paapa Essiedu (Le Crime de l’Orient-Express, Kiri), ses deux amis dans la série, Terry Pratchard et Kwame Acheamong. On reconnaît aussi Aml Ameen (le film d’Idris Elba Yardie, Sense8) et Sarah Niles (Dracula, Catastrophe). Un casting aussi prometteur que I May Destroy You.

Retrouvez la saison 1 de I May Destroy You sur OCS, disponible avec CANAL+.