Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le nouveau pape de The New Pope est-il encore plus exceptionnel que le précédent ?

Vous trouviez Pie XIII excentrique ? Attendez de voir Sir John Brannox, alias Jean-Paul III...

Avec Lenny Belardo (Jude Law) dans The Young Pope, on pensait vraiment avoir tout vu. On croyait naïvement que ce pape charismatique (le plus jeune de l’histoire, à 47 ans), par ailleurs amateur devant l’Éternel de cigarettes, Cherry Cola et belles sapes, moderniserait l’Église. C'était une erreur. L’Américain s’est à l'inverse montré plus conservateur que son prédécesseur en prenant tout le monde à revers.

Imprévisible et incontrôlable, il sèmera la zizanie dans les jeux de pouvoir du Vatican.

Son successeur (enfin, le successeur de François II, qui n’est pas resté en poste très longtemps, le pauvre), le Britannique Sir John Brannox (John Malkovich), est censé être beaucoup plus raisonnable, et c’est d’ailleurs pour ça que Voeillo et ses collègues l’ont plébiscité.

De son propre aveu, ce modéré incarne « la voie du milieu ». « Ni conservateur, ni progressiste », comme l’a expliqué le réalisateur Paolo Sorrentino.
 

Boring, le nouveau pape ? Pas du tout. Sous ses dehors d’aristocrate respectable et flegmatique, ce dandy toujours élégant aux impeccables costumes blancs est en fait un concentré d’excentricité british, qui vit entouré de chiens dans un château à côté de Londres, au parc plus grand que l’État du Vatican.

Mondain, mélancolique, volontiers piquant mais toujours insondable, un brin vaniteux, il donne des conseils de mode à Meghan Markle en soupirant et adore à la fois Easy Rider, Sharon Stone, Marilyn Manson et le cardinal-poète John Henry Newman, qui a inspiré son personnage.
 

Plus fort encore : dans sa jeunesse, il a été punk, et il semble, aujourd’hui encore, cacher de nombreux secrets.

Ce qui ne l’empêchera pas de faire un pape séduisant, droit et inspirant. La figure rassurante dont l’Église, traversée par diverses crises, avait cruellement besoin.

Un rôle taillé sur mesure pour John Malkovich. Qui a d’ailleurs, lors du tournage de The New Pope à Rome, « béni » de bonne grâce les bébés que lui tendaient les passants, comme il l’a raconté au New York Times
 

The New Pope, Création Originale créée et réalisée par Paolo Sorrentino, 9 épisodes de 52 minutes, à partir du 13 janvier sur CANAL+ et myCANAL.