Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

#Luimelia : une romance lesbienne moderne

Posté par Alexis Lebrun le 8 septembre 2021
Née grâce à la mobilisation des fans d’une télénovela, cette série espagnole met en scène de façon réaliste un couple lesbien beaucoup trop attachant, tout en s’attaquant avec drôlerie à des questions de société incontournables. Addictif et rafraîchissant.
Déjouer les clichés

Il est courant pour les fans de séries d’utiliser des mots-valises pour nommer des couples fictifs marquants. Comment oublier par exemple que le quatuor amoureux de Lost entre Jack, Kate, Sawyer et Juliet a donné naissance à Kate, Skate, Jacket et Suliet ? Luimelia reprend ce principe à son compte pour le couple formé par les deux héroïnes de la série, Luisita et Amelia, deux jeunes femmes lesbiennes frappées par ce bon vieux coup de foudre. Et comme Luimelia n’a pas de temps à perdre, cette rencontre est expédiée en deux épisodes introductifs qui posent les bases de la série : mignonnerie, esprit, drôlerie.

Plus que le processus de séduction, Luimelia s’attache en effet à dépeindre d’une façon réaliste le quotidien de deux amoureuses dont la cohabitation vient de commencer. Ce faisant, la série déjoue tout un tas de clichés sur les relations lesbiennes, des clichés entretenus pendant des décennies dans les films et les séries, y compris dans des œuvres pionnières comme The L Word. Cela passe par exemple par l’apparence des deux héroïnes et leurs looks très colorés et variés, aux antipodes des clichés éculés sur les lesbiennes.

En phase avec son époque

Très consciente des enjeux qui concernent la communauté lesbienne, Luimelia aborde avec des dialogues remarquablement écrits des problématiques comme la représentation des queers dans les séries. Eh oui, c’est un peu méta – Luisita et Amelia regardent aussi une série qui évoque la leur – et Luimelia va même plus loin en brisant régulièrement le quatrième mur, notamment dans une scène de sexe géniale où est évoquée la différence de traitement entre les couples hétéros et lesbiens dans la fiction, mais aussi la tendance lourde des séries et des films à achever les relations lesbiennes de façon dramatique – souvent en tuant une des héroïnes, avec un trope narratif tristement vrai, « bury your gays ».

Mais ce n’est pas tout, puisque Luimelia parvient aussi à questionner notre usage des applis de rencontre, le sexisme et la lesbophobie des castings, le langage épicène ou les luttes féministes, avec un ton plus drôle que lourd et indubitablement progressiste, le tout avec des épisodes de 10 minutes seulement où le rythme ne redescend jamais et où les intrigues avancent forcément vite (ça change).

Merci les fans

On l’a dit, cette série n’existerait pas sans les fans d’une télénovela espagnole nommée Amar es para siempre, où ces deux personnages existaient déjà. Visiblement, Luisita et Amelia étaient tellement populaires que la création d’une série centrée sur elles est devenue une évidence, mais pas sans faire passer les personnages des années 1970 à l’époque actuelle, avec un reboot de leur relation à la clé. Les deux actrices (Paula Usero et Carol Rovira) sont évidemment restées les mêmes, car l’alchimie unique de leur couple explique en grande partie le fandom qui s’est développé autour d’elles en Espagne.

Bien avant le lancement de la série, ce sont d’ailleurs ces fans qui ont lancé le mot-valise-hashtag #Luimelia pour qualifier le couple dans Amar es para siempre. Comme eux, on en redemande, et ces prières ont été entendues, puisque la série a été renouvelée pour une saison 4 avec des épisodes trois fois plus longs. C’est pas beau l’amour ?

#Luimelia saisons 1 à 3 disponibles en intégralité dans le corner Hello sur CANAL+.