Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Oui, le créateur de The Wire va adapter Philip Roth dans The Plot Against America (OCS)

Posté par Alexis Lebrun le 14 Février 2020
Depuis la conclusion de The Deuce (OCS) en octobre dernier, tous les fans de séries attendent avec impatience le nouveau projet de l’éminent showrunner David Simon. Il faut dire qu’à la vue des noms associés à The Plot Against America, il y a de quoi être en émoi.

Le 17 mars prochain, nous découvrirons le premier des six épisodes de la minisérie The Plot Against America, diffusée sur HBO aux Etats-Unis et sur OCS en France. C’est l’une des séries les plus attendues de cette année 2020, et on vous explique pourquoi.

Un roman politique marquant qui fait écho à notre époque

Commençons par le commencement. The Plot Against America (Le Complot contre l’Amérique) sera la première adaptation sur un écran du roman du même nom, signé du célèbre auteur américain Philip Roth. Publié en 2004 en pleine présidence Bush, c’est l’un des piliers de son œuvre pourtant très riche. Roth y imagine une version alternative de l’histoire américaine, où le Président Roosevelt n’est pas réélu mais battu par l’aviateur Charles Lindbergh, un populiste xénophobe qui accède au pouvoir grâce à des propos antisémites, et en promettant la paix au peuple américain face à la menace de la guerre. Une fois élu, les Etats-Unis basculent dans une société fasciste et Lindbergh signe un pacte de non-agression avec Hitler. Dans ce contexte, l’histoire suit l’évolution d’une famille ouvrière juive du New Jersey, les Levin.

On ne sait pas encore si la série prendra des libertés avec le texte d’origine, mais elle semble pour l’instant très fidèle à l’œuvre imaginée par Philip Roth. Et la bonne nouvelle, c’est que d’après une interview donnée par Roth au New York Times juste avant sa mort en 2018, David Simon lui a rendu visite, et l’auteur (qui sera co-producteur exécutif) a donné sa bénédiction à cette adaptation en déclarant que le roman était « entre de bonnes mains. » Sur Twitter, Simon a ensuite déclaré qu’il avait « pour tâche de rendre justice à une œuvre plus importante que tout ce qu’il a fait jusqu’à présent. » Voilà qui pose les enjeux.

Les deux patrons de The Wire aux commandes

Pour mener à bien cette entreprise d’adaptation à haut-risque, HBO a fait appel à la crème de la crème. The Plot Against America marque donc la reformation du duo mythique formé par David Simon et Ed Burns, qui sont les scénaristes et les producteurs exécutifs de la série. Ces deux-là sont devenus célèbres dans le monde de la télé grâce à leur travail sur The Wire et Generation Kill, deux séries HBO acclamées par la critique et qui suscitent l’admiration des sériephiles de tout poil. Cette paire a également publié le livre The Corner: A Year in the Life of an Inner-City Neighborhood en 1997, ouvrage qui a été adapté avec succès par Simon en 2000 pour une autre série HBO : The Corner.

Alors que The Wire et The Corner étaient des œuvres réalistes sur la pauvreté, la drogue et la violence qui gangrènent Baltimore, et Generation Kill une minisérie sur la Guerre d’Irak lancée en 2003, The Plot Against America est leur première incursion dans le domaine de l’uchronie. Mais on parie que ces deux fins observateurs de notre époque ne manqueront pas de faire des clins d’œil appuyés à l’actualité politique qui agite les Etats-Unis depuis 2016.

Un casting aux petits oignons

Si on vous dit Winona Ryder et John Turturro, les fans des années 1990 qui sommeillent en vous devraient avoir quelques palpitations. Eh oui, après une apparition dans une autre série de David Simon (Show Me a Hero) et alors qu’elle est toujours au premier plan dans Stranger Things, l’actrice révélée il y a plus de 30 ans par Beetlejuice jouera un rôle essentiel dans The Plot Against America, où elle incarnera Evelyn Finkel, une femme célibataire qui s’occupe de sa mère infirme depuis dix ans, et qui attire l’attention d’un rabbin nommé Lionel Bengelsdorf.

Ce dernier est joué par le grand John Turturro, connu notamment pour ses multiples rôles dans des films des frères Coen, dont The Big Lebowski. Le rabbin qu’il interprète est un conservateur devenu riche suite à la mort de sa femme, et qui profite du contexte politique pour jouer un rôle important dans l’administration Lindbergh, malgré l’opposition grandissante de la communauté juive.

Aux côtés de ces deux figures cultes, on trouve également plusieurs habitués des séries comme Morgan Spector, récemment aperçu dans la saison 7 de Homeland, mais aussi Anthony Boyle, le fils de Drago Malefoy dans la pièce de théâtre Harry Potter et l'enfant maudit, également présent dans le biopic Tolkien sorti l’an dernier. Quant à Zoe Kazan, elle retrouve David Simon après son apparition dans The Deuce, et si on la connaît surtout depuis Les Noces Rebelles, elle a déjà eu droit à une nomination aux Emmy Awards pour un rôle dans une minisérie précédente de HBO : Olive Kitteridge. Elle jouera Bess Levin, la sœur cadette d’Evelyn, mère au foyer inquiète pour l’avenir et qui prépare déjà la fuite de sa famille. De notre côté, on a hâte de plonger dans ce grand complot.

The Plot Against America, diffusé sur OCS à partir du 17 mars, disponible avec CANAL+