image/svg+xml
Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Sofiane Zermani : « Pour Les Sauvages, j'ai fait de l’anti-Sofiane »

Le rappeur et comédien, à l’affiche de la Création Originale Les Sauvages (le 23 septembre sur CANAL+), nous explique pourquoi et comment il s’est glissé dans la peau de l’inquiétant Nazir Nerrouche.

Qu’est-ce qui vous a convaincu d’accepter de jouer dans Les Sauvages ? Et comment choisissez-vous les projets dans lesquels vous vous impliquez, en général ?

Je fonctionne à l’instinct et je suis très humain : il me faut une rencontre avant tout, avec un réalisateur, un producteur…

J’ai accepté ce rôle dans Les Sauvages car j’avais vraiment envie de travailler le personnage de Nazir, que le cast me plaisait beaucoup, et que c’était également l’occasion de collaborer avec la réalisatrice Rebecca Zlotowski, que je respecte énormément.

Vous incarnez Nazir Nerrouche, un personnage sombre et complexe. C’est tout sauf un rôle évident. Comment l’avez-vous appréhendé ?

D’abord, il y a eu la préparation physique : j’ai perdu 15 kilos pour les besoins du rôle. En ce qui concerne l’interprétation, il a fallu que je me mette dans l’« anti-Sofiane ».

Car Nazir et moi sommes on ne peut plus éloignés. Il est à l’extrême opposé de moi. Mis à part une origine et un contexte social en commun, nous ne partageons rien. C’est ce qui fait que le rôle a été complexe à travailler.

C’est donc ce défi qui vous intéressait ?

Oui, car il s’agit d’un véritable travail de composition. J’espère que les gens seront agréablement surpris. Je suis sorti de ma zone de confort, je me suis dit qu’il fallait y aller à fond.

C’est ce qui m’intéresse et c’est pourquoi je refuse tous les projets dans lesquels on me demande de jouer mon propre rôle.

En revanche, lorsqu’on me propose de relever un défi, de me donner pour être à la hauteur, là, je dis oui. 

Le casting des Sauvages est impressionnant. Aviez-vous le trac à l’idée de jouer avec Amira Casar, Marina Foïs, Roschdy Zem… ?

Oui, comme à chaque fois que je joue avec de grands comédiens. J’appréhende toujours : j’arrive directement dans le Top 14, alors que je devrais encore être à l’entraînement.

Mais j’ai la chance de travailler avec des acteurs très bienveillants, qui me donnent des conseils. Je suis extrêmement bien accueilli.

Les Sauvages réunit aussi une nouvelle génération d’acteurs très talentueux (Dali Benssalah, Souheila Yacoub, Shaïn Boumedine, Lyna Khoudri, Ilies Kadri…) que le public ne connaît pas encore forcément, qu’en pensez-vous ?

Ce sont des comédiens déjà reconnus dans le métier et expérimentés. Certains ont même gagné des prix lors de festivals. Si le cinéma les voit comme des petits jeunes qui viennent d’arriver, à mes yeux, ils sont déjà de grandes stars. Le casting des Sauvages est exceptionnel.

Les Sauvages, la nouvelle Création Originale CANAL+, le 23 septembre sur CANAL+ et myCANAL.