Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

The Undoing (OCS) : thriller haletant à cliffhangers

Posté par Alexis Lebrun le 2 octobre 2020
Décalée en raison de l’épidémie de Covid-19, la nouvelle minisérie estampillée HBO rappelle inévitablement une autre production de la chaîne : Big Little Lies. Une comparaison flatteuse et à la hauteur des attentes suscitées par The Undoing.
Une nouvelle série adaptée d’un roman

Encore une fois, HBO a décidé de partir d’une œuvre existante. The Undoing est donc l’adaptation d’un roman sorti en 2014 et signé de la romancière américaine Jean Hanff Korelitz : Les premières impressions (You Should Have Known en VO). Le titre du livre résume assez clairement son histoire et celle de la série, puisque l’on suit les mésaventures de Grace, une thérapeute à succès pour qui le couple n’aurait aucun secret, et qui recommande aux femmes de toujours se fier à leurs premières impressions lorsqu’elles rencontrent un homme. En appliquant ce conseil simple et en écoutant avec attention ce qu’ils racontent, elles éviteraient de terribles déceptions par la suite.

Grace s’apprête même à publier un livre pour répandre cette théorie, quand patatras : son mari qu’elle pensait connaître sur le bout des doigts disparaît, et sa famille se retrouve soupçonnée dans une sombre affaire de femme assassinée et mutilée. L’arroseuse est arrosée et entame une descente aux enfers ponctuée de révélations embarrassantes qui déclenchent un scandale public. Celle qui vivait comme dans ses rêves parmi la grande bourgeoisie new yorkaise doit remettre en cause tous ses choix de vie et repartir à zéro avec son fils (Noah Jupe), ce qui correspond à l’undoing du titre de la série.

It’s not cinema, It’s HBO

On le sait depuis plusieurs années maintenant, les grands noms du cinéma hollywoodien ont envahi les séries, autrefois évitées comme la peste. Et en matière de casting, il faut bien avouer que The Undoing fait exploser notre Hollywoodomètre, puisque l’on retrouve Nicole Kidman dans le rôle principal, Donald Sutherland dans le rôle du riche paternel retraité, et Hugh Grant dans celui du mari pédiatre oncologue qui se donne l’image du père idéal pour cacher son jeu. Pour compléter ce trio qu’on ne présente plus, impossible d’oublier l’acteur vénézuélien Édgar Ramírez, qui jouera un rôle d’enquêteur sur le meurtre au cœur de la série.

Révélé pour son interprétation parfaite du terroriste Carlos dans la minisérie sortie en 2010 sur CANAL+, on se souvient aussi de lui pour son rôle de Gianni Versace dans l'excellente deuxième saison de la série anthologique American Crime Story. Quant à Nicole Kidman, elle incarne une nouvelle fois une femme qui morfle sérieusement dans son couple, alors que l’on est à peine remis de sa relation abusive avec Alexander Skarsgård dans Big Little Lies.

David E. Kelley déjà de retour

Et puisque l’on parle de Big Little Lies, Nicole Kidman n’est pas le seul trait d’union entre les deux séries. Eh oui, le créateur et scénariste de The Undoing est aussi David E. Kelley, dont on a arrêté de compter le nombre de séries où son nom est crédité. Mais rappelons quand même qu’il a entre autres donné naissance à The Practice, Ally McBeal, Mr. Mercedes (toujours en cours) et donc Big Little Lies.

Et comme sur cette dernière, il s’est entouré d’un nom prestigieux pour réaliser tous les épisodes de The Undoing : Susanne Bier, récompensée en 2016 aux Emmy Awards pour son travail remarquable sur la série The Night Manager (où elle a déjà dirigé le jeune acteur Noah Jupe), après avoir déjà gagné un Golden Globe et un Oscar pour le film Revenge sorti en 2010. De quoi saliver à l'idée de regarder The Undoing.

The Undoing épisodes 1 à 6, diffusés à partir du 26 octobre sur OCS, disponible avec CANAL+.