Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Trois épisodes cultes qui prouvent que Les Simpson est une immense série

Posté par Alexis Lebrun le 31 Mars 2020
30 saisons des Simpson, soit 662 épisodes, viennent de débarquer sur Disney+, disponible avec CANAL+. Forcément, face à une telle abondance, il peut être difficile de savoir par où commencer. Mais pas d’inquiétude, si vous voulez (re)découvrir directement les chefs-d’œuvre de la série, voici les immanquables.
Qui a tiré sur M. Burns ? (saison 6, épisode 25 et saison 7, épisode 1)

Pendant plus de vingt ans, cet épisode a été le seul de la série à être en deux parties. Il a en effet fallu attendre 2017 pour que Les Simpson tentent une deuxième fois cet exercice périlleux avec Phatsby le Magnifique. Mais si cet épisode ne démérite pas, il est loin d’égaler ce qui est un des sommets de l’histoire de la série. Qui a tiré sur M. Burns ? représente même la quintessence de la période dorée des Simpson, puisqu’il est sorti en 1995, à cheval sur les fantastiques saisons 6 et 7, qui méritent donc toutes les deux un (re)visionnage intégral. La première partie de l'épisode se termine avec un cliffhanger toujours renversant 25 ans après, puisque le vieux patron abominable de la centrale nucléaire où travaille Homer se fait tirer dessus par un personnage inconnu.

Le deuxième épisode est consacré à la recherche du coupable, et l’enquête est absolument palpitante. Qui a tiré sur M. Burns ? est un modèle d’écriture de scénario, et même si on se fait spoiler le nom du coupable, rechercher les indices est un vrai plaisir puisque les scénaristes en ont laissé suffisamment dans la première partie afin que le public puisse mener l’enquête avant de voir la deuxième. C’est l’un des premiers épisodes de série à avoir suscité des débats passionnés sur Internet, mais à l’époque, personne n'a pourtant remporté le concours lancé par la Fox.

Rosebud (saison 5, épisode 4)

Avec cette relecture du film Citizen Kane d’Orson Welles, la série offre l’un de ses épisodes les plus émouvants. Et pour cause, puisque l’horrible M. Burns cherche à retrouver l’ours en peluche qu’il a abandonné enfant, pour vivre avec un milliardaire. Après avoir traversé bien des épreuves, le nounours se retrouve entre les mains de Maggie, qui ne veut pas le rendre à son premier propriétaire, quel que soit le prix offert, ce que Homer a d'abord du mal à comprendre.

L’épisode montre un visage humain méconnu de Montgomery Burns, et surtout le lien affectif tissé entre Homer et sa fille, l’un des meilleurs personnages des Simpson. Plutôt que de dévoiler la conclusion très touchante de l’épisode, mieux vaut parler d’un autre élément marquant : l’apparition des Ramones, qui jouent une version punk de « Happy Birthday » à la fête d'anniversaire de Burns. L’un des grands moments musicaux d’une série qui en compte pourtant des dizaines.

Lac Terreur (saison 5, épisode 2)

L'autre grand épisode de la saison 5 des Simpson. Cette parodie du remake de Martin Scorsese Les Nerfs à vif est l’épisode qui a fait de Tahiti Bob une icône de la pop culture. On y trouve bien sûr la fameuse scène où il n’arrête pas de marcher sur des râteaux, qui est l’une des plus connues de la série. Mais en dehors de cette parenthèse comique devenue culte, le personnage de Tahiti Bob crève littéralement l’écran en jouant le rôle incarné par Robert de Niro dans le film de Scorsese. Son envie obsessive de tuer Bart est réellement effrayante, et il est aussi bien aidé par les références au Psychose de Hitchcock et la musique de Bernard Herrmann composée pour le film d’origine sorti en 1962.

Les 30 saisons des Simpson, sont à retrouver sur Disney+, disponible avec CANAL+.