Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

"JE NE SUIS PAS UNE SALOPE, JE SUIS UNE JOURNALISTE !"

Posté par CANAL+SPORT le 19 mars 2021

 

DIMANCHE 21 MARS - 18H CANAL+ Réalisation Marie Portolano, Guillaume Priou

C'est un fait : les journalistes de sport sont majoritairement des hommes. Dans ce monde-là, les femmes trouvent de plus en plus leur place mais, ici comme ailleurs, le chemin est encore long vers l’égalité. Marie Portolano connait les messages, d’une vulgarité folle, que ses consœurs et elle reçoivent au quotidien sur les réseaux sociaux. Elle sait les remarques qu’elles entendent, les gestes qu’elles peuvent subir.

« J’ai voulu aller à la rencontre d’autres femmes journalistes pour savoir si, elles aussi, vivaient le même malaise, et comment elles le surmontaient. » explique-t-elle d’emblée, en introduction de son documentaire...

Des pionnières de ce métier aux journalistes de demain, comment les femmes réussissent-elles à se faire une place dans le monde fermé du journalisme sportif, en particulier à la télévision. Y’a-t-il eu un réel changement de mentalité ?

A l’image d’Olivier Dacourt dans son documentaire Je Ne Suis Pas un Singe, Marie Portolano recueille la parole de seize femmes. Elle les interroge sur leur place dans le journalisme sportif et le sexisme qu’elles peuvent encore constater ou endurer. Un documentaire délibérément féministe, pour participer à libérer la parole, contribuer à faire tomber les dernières barrières qui demeurent dans ce métier, et apporter des solutions. « Pour qu’il devienne inutile d’en faire un film », comme le dit Marie à la fin de son documentaire.

Pour Thierry Cheleman, directeur des sports du Groupe CANAL+ : « Donner la parole à ces femmes journalistes sportives dans le cadre d’un tel sujet est pour nous très important. Nous avons voulu ce film comme un état des lieux et une réflexion autour de notre profession. Nous espérons que cela sera un élément de plus pour faire évoluer les regards, loin du sexisme ou du harcèlement qu’ont pu connaître bon nombre d’entre elles dans un passé récent. »