Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Riccardo Scamarcio, l'acteur star du cinéma italien contemporain

Posté par Rosario Ligammari le 29 Juin 2020
Depuis un peu plus de quinze ans, Riccardo Scamarcio est la star du cinéma italien. On l'a vu dans un certain nombre de films d'auteur à succès de son pays d'origine mais aussi dans plusieurs longs-métrages américains et français. L'acteur est à l'affiche de trois films qui seront diffusés sur CANAL+ durant l'été : Les Estivants, L'Homme sans pitié et Le Témoin invisible.
Acteur phare du cinéma italien

2003 est l'année où tout a démarré pour Riccardo Scamarcio avec Maintenant ou Jamais (Lucio Pellegrini) mais surtout avec Nos Meilleures Années (Marco Tullio Giordana), film-fleuve (6h10, en deux parties) qui retrace l'histoire d'une famille italienne de la fin des années 60 jusqu'au début du XXIème siècle. Celui-ci remportera à Cannes le prix Un certain regard puis un grand succès en salles, en Italie comme en France. Des films tels que Mon frère est fils unique (Daniele Luchetti, 2006) ou La Prima Linea (Renato De Maria, 2009) ont imposé Riccardo Scamarcio comme l'un des acteurs les plus symboliques du cinéma d'auteur transalpin.

Récemment encore, on l'a vu dans Le Témoin Invisible (2018) réalisé par le documentariste Stefano Mordini, dans lequel il incarne Adriano, un homme accusé du meurtre de sa maîtresse. Qui plus est, Scamarcio a été dirigé par des réalisateurs confirmés que l'on peut qualifier de « valeurs sûres », qu'il s'agisse des frères Taviani pour les Contes Italiens (2005), un film en trois parties et inspiré du Decameron (1349 – 1353) de Boccace, ou de Paolo Sorrentino dans le « faux » biopic sur Silvio Berlusconi, Silvio et les autres (2018).

Acteur international

En plus de son statut symbolique, Riccardo Scamarcio est certainement à l'international l'un des « visages familiers » du cinéma italien de ces dernières années, de la même manière qu'un acteur comme Stefano Accorsi (avec qui il a joué dans Romanzo Criminale de Michele Placido en 2005) ou une actrice comme Asia Argento. Ses grands yeux clairs, son élégance naturelle, son charme « à l'italienne » le placent dans la continuité d'un Marcello Mastroianni, en plus de lui ouvrir des portes au cinéma américain : il passe à merveille à l'écran, en plus de bien l'occuper. C'est ainsi qu'il s'est glissé dans la peau de Ninetto Davoli, le compagnon de route (et acteur fétiche) de Pasolini dans le biopic d'Abel Ferrara sur le réalisateur culte d'Accattone (1962).

Alors certes, Scarmarcio a joué des personnages « italiens » (comment y échapper ?) dans toute leur splendeur, du type beau gosse latin lover, quand il n'a pas été engagé en tant que mafieux dans John Wick (Chad Stahelski, 2017) ou même dans Gibraltar (Julien Leclercq, 2013) – mais en même temps, il incarne Santo Russo, un gangster en pleine ascension dans le Milan des années 80, dans L'Homme sans pitié (Renato De Maria, 2019), qui, lui, est bien un film italien.

Adoré en France

On l'a vu aussi dans A Vif ! (John Wells, 2015) en compagnie de l'une des plus grandes stars américaines, Bradley Cooper, en plus de donner la réplique à une autre star, française celle-ci, à savoir Omar Sy. En fait, si sa carrière a démarré – et continue – en Italie, tout en passant par les États-Unis, son pays d'adoption en cinéma n'est autre que... la France. Il ne fait plus de secret pour personne qu'il est adoré dans notre cher pays.

 En plus de Gibraltar, Riccardo Scamarcio s'est illustré dans Polisse (Maïwenn, 2011) ou bien dans un autre biopic, celui sur Dalida cette fois (Lisa Azuelos, 2017), dans lequel il jouait Orlando, le frère de la chanteuse. On l'a vu encore chez Costa-Gavras dans Eden à l'ouest (2009) ou même récemment chez Lambert Wilson dans Les Traducteurs (sorti en début d'année et à nouveau en salles). Enfin, en jouant un homosexuel qui doit renouer avec son frère malade dans Les Estivants (2019); Riccardo est sous la direction de Valeria Bruni-Tedeschi ; c'est l'équilibre parfait entre le cinéma français et italien, l'actrice et réalisatrice étant, comme on le sait, franco-italienne. Presque comme Riccardo Scamarcio lui-même.

Les Estivants, déjà disponible sur CANAL+

L'Homme sans pitié, disponible dès le 01/07 sur CANAL+

Le Témoin invisible, disponible dès le 05/08 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram