Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

YES DAY : et si vous disiez oui aux désirs de vos enfants pendant 24h ?

Posté par Cinéma Canal le 11 mars 2021
Dans cette comédie familiale réalisée par Miguel Arteta pour Netflix, Jennifer Garner et Édgar Ramírez incarnent des parents lassés de dire non tout le temps, et qui décident donc de céder à toutes les demandes de leurs enfants pendant une journée. Mais ils pourraient bien le regretter…
C’est oui

Vous est-il déjà arrivé d’être frustré par toutes les interdictions de vos parents pendant votre enfance ? Il est fort probable que oui, et dans ce cas, vous allez regretter que YES DAY ne soit pas sorti quand vous étiez plus jeune. Le principe du film est simple : pendant 24 heures, Allison et Carlos, un couple de parents plutôt beaux gosses (Jennifer Garner et Édgar Ramírez, CQFD) lâche enfin du lest avec ses trois enfants, lassés de se voir répondre « non » à toutes leurs demandes du quotidien.

C’est le point de départ d’une journée de dingue pour cette famille de Los Angeles, puisque le trio d’enfants choisit évidemment de faire faire à ses parents des activités plutôt éprouvantes. Allison et Carlos vont-ils survivre à ces 24 heures et réussir à ressouder les liens avec leurs progénitures ? C’est la question à laquelle cette comédie familiale hautement recommandée aux enfants promet de répondre. Le scénario de YES DAY est d’ailleurs basé sur un livre jeunesse publié par Amy Krouse Rosenthal et Tom Lichtenheld en 2009, et traduit sous le titre AUJOURD'HUI C'EST OUI en France.

Une expérience que Jennifer Garner connaît bien

Si l’actrice américaine devenue une star grâce à la série ALIAS (J. J. Abrams, 2001) interprète le rôle principal de YES DAY, ce n’est pas vraiment un hasard. Jennifer Garner a en effet découvert le livre d’Amy Krouse Rosenthal il y a déjà quelques années, et elle pratique le « yes day » avec ses trois enfants – dont l’acteur et réalisateur Ben Affleck est le père – chaque année. Une expérience à la fois épuisante et revigorante dont elle partage à chaque fois des souvenirs sur son compte Instagram.

Plus sérieusement, la carrière de l’actrice connaît un second souffle depuis quelques temps maintenant grâce au cinéma indépendant, où elle a enchaîné quelques très bons rôles. C’est notamment le cas dans le très émouvant DALLAS BUYERS CLUB (Jean-Marc Vallée, 2013) où elle partage l’affiche avec Matthew McConaughey et Jared Leto. Dans le déjà classique JUNO (Jason Reitman, 2007), elle incarnait une mère qui surmonte un tas d’obstacles pour adopter. Plus récemment, c’est aussi elle qui jouait la mère du héros gay de LOVE, SIMON (Greg Berlanti, 2018), la comédie romantique LGBTQ+ qui a beaucoup fait parler d’elle, et qui vient de donner naissance à une série spin-off avec LOVE, VICTOR (Disney+). Et elle a déjà collaboré avec Miguel Arteta, le réalisateur de YES DAY, sur la comédie ALEXANDER AND THE TERRIBLE, HORRIBLE, NO GOOD, VERY BAD DAY (2014), où son mari était joué par Steve Carell, l’acteur principal de la version américaine de la série THE OFFICE (2005), que Garner a découverte pendant la pandémie avec ses enfants cette année. Bouleversée par le final de la série, elle a d'ailleurs diffusé sa réaction aussi drôle que touchante dans une vidéo Instagram qui a fait le tour d'Internet l'été dernier.

Un scénario qui rappelle un certain film…

Enfin, si vous suivez régulièrement l’actualité des comédies américaines, il y a de bonnes chances que l’idée au cœur de YES DAY vous fasse penser à un long-métrage récent avec Jim Carrey, Zooey Deschanel et Bradley Cooper. Mais si, souvenez-vous, c’était en 2008, et Carrey incarnait un employé de bureau déprimé qui disait non à tout, avant de voir sa vie bouleversée par la découverture d’une brochure de développement personnel lui conseillant d’accepter toutes les opportunités qui se présentent.

Le film était lui aussi tiré d’un livre éponyme, publié par Danny Wallace en 2005, mais l’adaptation au cinéma était surtout signée par un certain Peyton Reed, un spécialiste des comédies romantiques, devenu depuis 2015 le réalisateur de la franchise ANT-MAN de Marvel Studios – dont le troisième épisode doit sortir l’année prochaine – mais aussi de deux épisodes d’une série qui a un peu fait parler d’elle dernièrement, THE MANDALORIAN (Disney+). Mais si vous répondez toujours non quand vos enfants vous demandent s'ils peuvent voir des films STAR WARS OU MARVEL, vous pouvez toujours regardez YES DAY avec eux à partir du 12 mars sur Netflix... À vos risques et périls.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram