Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Surviving Jeffrey Epstein, une série documentaire glaçante sur l’affaire Epstein

Une mécanique sordide et implacable : c’est ce que met en scène Surviving Jeffrey Epstein. Construit sur le même modèle que la série documentaire événement Surviving R. Kelly, dépeignant le rappeur américain en prédateur sexuel, ce documentaire produit en 2019, en quatre parties, raconte comment l’hommes d’affaires Jeffrey Epstein, retrouvé mort dans sa cellule à New York le 10 août 2019, aurait usé de sa fortune et de son pouvoir pour abuser sexuellement des dizaines de victimes en toute impunité, pendant de nombreuses années.

Et c’est justement à celles-ci, en premier lieu, que le documentaire donne la parole. Devenues adultes, elles racontent toutes à peu près la même histoire. Comment, alors qu’elles étaient adolescentes, parfois mineures, au début des années 2000, elles ont été approchées par l’entourage de l’homme d’affaires, et sont tombées dans ses filets.

Généralement issues des classes populaires, au sein de contextes familiaux compliqués avec des parents absents, ces filles ont été séduites par le luxueux mode de vie d’Epstein, qui possédait entre autres une somptueuse villa à Palm Beach, Floride, et fréquentait le gratin mondain – son carnet d’adresses, dévoilé par la presse, comprend aussi bien Kevin Spacey que Tony Blair, Mick Jagger, Phil Collins ou Michael Bloomberg, sans oublier Donald Trump.

Engagées comme masseuses personnelles d’Epstein et de Ghislaine Maxwell (arrêtée le 2 juillet 2020 par le FBI), héritière du magnat de la presse Robert Maxwell et ex-compagne, associée et « meilleure amie » d’Epstein, elles racontent qu’elles devaient répondre à tous les caprices du duo et de son entourage, dans ses différentes demeures de par le monde.

Y compris sur l’île privée des Caraïbes d’Epstein, Little St. James (Epstein l’appelait « Little St. Jeff »), dans les îles Vierges. « Il l’avait conçue à l’image de ses caprices », raconte le journaliste Daniel Bates. « Il se retrouvait dans son propre univers, loin de tous les regards. C’est ici que les pires accusations d’abus ont fait surface. »

« C’est un endroit où il pouvait faire ce qu’il voulait. Il se passait tout ce qu’on pouvait imaginer », abonde une des victimes présumées, Virginia Roberts Giuffre. Laquelle a également accusé le prince Andrew de l’avoir abusée à plusieurs reprises, avec la complicité d’Epstein, qui aurait « offert » des filles aux puissants, pour ensuite avoir un moyen de pression sur eux.

Le prince Andrew a tout nié en bloc (bien que des photos le montrent en compagnie de Virginia Roberts Giuffre). Comme Epstein et ses complices présumés, une fois qu’ils ont été mis en cause. Si l’homme d’affaires s’est apparemment suicidé alors qu’il était dans l’attente de son procès pour trafic de mineures, l’affaire est loin d’être terminée, les enquêtes se poursuivant.

Surviving Jeffrey Epstein, Documentaire en première exclusivité, à voir maintenant sur PLANÈTE+ CI.