10 idées à piquer à Esther, petite fille pas vraiment modèle

En attendant le retour de la jeune Parisienne dans la série animée Les Cahiers d’Esther de Riad Sattouf, on peut toujours s’inspirer de son éternelle coolitude.

S’émerveiller des petites choses. Comme Esther, dont le plat préféré est la pizza quatre fromages de Pizza Pino et qui adore aller au centre commercial en période de Noël et l’odeur du métro (« caoutchouc sec »), profitons à fond des plaisirs simples de la vie.
 

Rester positive. Esther ne se laisse jamais abattre.

S’il lui arrive d’avoir un coup de blues (surtout le dimanche soir) ou de subir une vexation quelconque, elle passe rapidement à autre chose et va de l’avant.
 

Avoir de l’ambition. L’écolière ne se refuse aucun rêve : plus tard, elle sera chanteuse.

Dans un autre registre, elle n’hésite pas non plus à demander un « vrai cheval » à ses parents pour Noël. On peut toujours rêver, mais l’essentiel, c’est de croire en soi.
 

Bannir la langue de bois. L’hypocrisie et le politiquement correct ? Ils n’ont aucune prise sur Esther, et c’est tant mieux.
 

Être ouvert d’esprit. Comme Esther, ne soyons pas réfractaires au changement. De nouvelles amitiés ? De nouveaux lieux à visiter, de nouveaux défis ? Esther n’hésite pas à sortir de sa zone de confort (mais ce n’est pas une raison pour l’imiter dans les moindres détails, elle qui a abandonné sa vieille copine Eugénie comme une vieille chaussette en colonie de vacances…). 
 

Rester lucide. On peut avoir de grandes ambitions et croire en soi, il n’empêche qu’il faut aussi garder une part de pragmatisme.

Esther l’a bien bien compris : impossible de vivre dans un palace à Paris, il faut partager sa chambre avec son frère.
 

Tenir ses engagements. Quand on a un deal, on doit l’honorer. Ce n’est pas Esther, toujours réglo, qui dirait le contraire (surtout si elle joue et gagne au « petit pont massacreur » avec son frère).
 

Aimer ses proches. Ça peut paraître évident ou cheesy, mais Esther se rend vraiment compte de la valeur de sa famille (même si elle semble avoir une préférence assez tranchée pour son père, son héros).

« Conseil d’ami, profitons des gens tant qu’ils sont là, car on ne sait jamais ce qui peut arriver dans le futur. »
 

Savoir bien s’entourer. Bon, d’accord, c’est complètement intéressé, mais si vos amis sont fortunés, ça ne gâche rien, n’est-ce pas ?

Esther, elle, a des amis un peu aisés chez qui elle peut passer des vacances agréables à bas coût. À vous de voir. 
 

Rester humble. Une leçon de modestie. « Moi ? Bien sûr que je suis belle. Enfin, c’est pas moi qui le dis, c’est les autres. Moi, je dirais jamais ça. »
 

Les Cahiers d’Esther, Création Originale, saisons 2 et 3 bientôt sur CANAL+ et myCANAL. Saison 1 disponible sur myCANAL.