Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Impeachment : American Crime Story, qui sont les acteurs-clés de l’affaire Lewinsky ?

Posté par Alexis Lebrun le 4 novembre 2021
C’est l’un des plus gros scandales politiques de l’histoire américaine, et ce n’est pas le moins complexe non plus. Alors que la troisième saison d’American Crime Story (intitulée « Impeachment ») ose revenir sur la très sulfureuse affaire Monica Lewinsky, une présentation des protagonistes de cette histoire s’impose.
Monica Lewinsky (Beanie Feldstein)

Elle est la femme par qui le scandale est arrivé, et sa vie a été irrémédiablement bouleversée par les conséquences de cette histoire. Monica Lewinsky débarque en tant que stagiaire à la Maison-Blanche en 1995, année pendant laquelle elle commence à avoir « une relation inappropriée » avec le président américain Bill Clinton, qui est l’auteur de cette expression restée célèbre. Leur histoire durera jusqu’en mars 1997, et en janvier 1998, c’est le scandale : l'affaire est révélée et son nom est jeté en pâture dans les médias du monde entier où elle est qualifiée de tous les noms, ce qui a des conséquences désastreuses pour sa vie personnelle et la suite de sa carrière.

Cette saison d’American Crime Story est racontée de son point de vue, ce qui permet à la série de rétablir quelques vérités, à défaut de pouvoir réhabiliter le nom de Monica Lewinsky. Cette dernière a d’ailleurs été très impliquée dans cette saison, dont elle est officiellement productrice : sa participation a été considérée comme une condition sine qua non pour que cette histoire puisse être racontée dans une fiction. Outre son droit de regard sur le scénario, elle a aussi beaucoup échangé avec celle qui l’interprète à l’écran, la jeune actrice Beanie Feldstein, révélée par ses rôles dans les films Lady Bird (Greta Gerwig, 2017), Booksmart (Olivia Wilde, 2019) et la série What We Do in the Shadows (Jermaine Clement), diffusée sur CANAL.

Bill Clinton (Clive Owen)

L’affaire Lewinsky devrait en réalité être qualifiée d’affaire Clinton-Lewinsky, car le 42ème président américain a sérieusement vacillé en 1998. Soupçonné d’avoir menti sous serment à propos de la réalité de sa relation avec Monica Lewinsky – qu’il niera avant de l’admettre du bout des lèvres –, il est mis en accusation via une procédure de destitution (impeachment), qui n’aboutira pas mais ternira la fin de son deuxième mandat et surtout sa postérité, puisque son image restera éternellement associée à ce scandale.

Il est incarné à l’écran par l’acteur britannique Clive Owen (The Knick sur OCS), qui a eu droit pour l’occasion à un maquillage qui le rend tout à fait méconnaissable physiquement. Mais il faut surtout saluer le travail réalisé par Owen pour adopter l’accent de l’Arkansas et l’élocution si particulière de Bill Clinton.

Linda Tripp (Sarah Paulson)

Elle, c’est un peu la grande méchante de l’histoire. Collègue de Monica Lewinsky à la Maison Blanche, Linda Tripp n’a pas hésité à enregistrer secrètement les révélations intimes de celle qui la considérait comme son amie. Mais elle ne s’arrête pas là : elle pousse la jeune stagiaire à lui révéler un maximum de détails sur sa relation avec Bill Clinton, avant de faire suivre les enregistrements à la justice, ce qui déclenche la machine infernale du scandale, puis la procédure d’impeachment contre le président américain.

C’est Sarah Paulson, un visage incontournable des séries de Ryan Murphy (American Horror Story sur CANAL+) qui se glisse dans la peau de la très controversée Linda Tripp, et elle a eu droit aussi à une transformation physique assez impressionnante pour l’occasion.

Paula Jones (Annaleigh Ashford)

Voilà encore une femme dont le rôle dans l’affaire est mal connu en France. Sans elle, il n’y aurait pourtant pas eu de procédure de destitution à l’encontre de Bill Clinton. Car c’est le procès de cette ancienne employée de l'État de l'Arkansas – dont est originaire Bill Clinton – contre le président américain qui le rend concrètement accusable de parjure.

Attaqué pour harcèlement sexuel par Paula Jones, Bill Clinton doit répondre à une question sur Monica Lewinsky, et affirme sous serment qu’il n’a jamais eu de rapports sexuels avec elle, ce qui sera contredit par une tâche tristement célèbre sur un vêtement de la stagiaire, conservée intacte par Lewinsky sur conseil de... Linda Tripp. Paula Jones est jouée par l’actrice américaine Annaleigh Ashford, qui incarnait Betty DiMello dans l’excellente série Masters of Sex.

Lucianne Goldberg (Margo Martindale)

Autre personnalité controversée, l’agente littéraire Lucianne Goldberg est celle qui est connue pour avoir fortement conseillé à Linda Tripp d’enregistrer ses conversations téléphoniques avec Monica Lewinsky à l’insu de cette dernière. Quand elle a appris ce qui se passait à la Maison Blanche, cette femme conservatrice puritaine qui détestait Bill Clinton y a vu une occasion en or de le faire tomber.

Il n’était donc pas question pour elle de s’arrêter là : elle a pressé Linda Tripp de transmettre les enregistrements à la justice, et elle a même organisé une interview avec le grand magazine américain Newsweek pour faire parler de l’affaire. C’est la formidable actrice Margo Martindale (Justified, The Americans sur Disney+) qui interprète ce personnage assez détestable, et mis à part son sosie officiel Ann Dowd, on ne pouvait pas rêver un meilleur casting pour ce rôle.

Hillary Clinton (Edie Falco)

Est-il vraiment nécessaire de présenter celle qui a été aux côtés de Bill Clinton pendant ce scandale ? La première dame des États-Unis est connue pour avoir soutenu mordicus son mari pendant l’affaire, allant jusqu’à parler d’une « vaste conspiration de droite », une expression elle aussi restée célèbre dans le pays.

Maigre consolation : cette attitude lui vaudra une popularité record dans l’opinion publique américaine, visiblement très sensible à son attachement au mariage. C’est l’ancienne star de Nurse Jackie, Edie Falco, qui a été choisie pour se mettre dans la peau d’Hillary Clinton.

Impeachment : American Crime Story est disponible sur CANAL+