Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

De Lomepal à la série Les Sauvages, retour sur le parcours de Souheila Yacoub

Avant d’incarner Jasmine Chaouch dans Les Sauvages, à voir dès le 23 septembre sur CANAL+, l’actrice suisse Souheila Yacoub a été très remarquée au théâtre. Et ce n'est pas tout.

Dans Les Sauvages, il n’y a pas de doutes : Souheila Yacoub fait partie des « puissants », le clan Chaouch.

Fille du candidat Idder Chaouch (Roschdy Zem), Jasmine est tout de suite devenue sa conseillère quand il s’est présenté à la présidentielle.

Brillante communicante, persévérante, autoritaire quand il le faut, elle est armée pour l’arène politique, malgré son jeune âge. Et aussi pour tenir tête à l’inquiétant Nazir (Sofiane Zermani), le frère ennemi de son fiancé Fouad (Dali Benssalah)
 

Du courage, il a dû aussi en falloir à Souheila Yacoub, 27 ans, pour mener sa carrière (ou plutôt ses carrières).

Avant d’être actrice, la Genevoise, de mère flamande et père tunisien, était gymnase de haut niveau : pendant plus de quinze ans, le sport a occupé toute sa vie, et elle a même longtemps fait partie de l’équipe nationale suisse. Avec dans le viseur, les JO de Londres en 2012.

Malheureusement, l’équipe ne sera pas sélectionnée. La Suissesse a alors 20 ans et doit repartir de zéro et se réinventer.
 

Ce qu’elle parviendra joliment à faire. Après avoir été élue Miss Suisse romande en 2012, cette polyglotte (elle parle néerlandais, français, allemand, anglais, bulgare…) se tourne vers la comédie.

Elle intègre le Cours Florent, puis le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, à Paris. Et elle commence fort : deux ans dans la pièce Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad (2017-2019), dans le rôle fort de Wahida. Sa carrière est lancée.
 

En parallèle, on la voit au cinéma.

D’abord en jeune révoltée dans la comédie sociale Les Affamés de Léa Frédeval (2017) aux côtés de Louane Emera, puis chez Gaspar Noé dans le vertigineux et sensoriel Climax (avec Sofia Boutella), sélectionné à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs en 2018.

Mais c’est peut-être dans un clip de Lomepal, Trop beau, dans lequel elle vit une histoire tourmentée avec le rappeur, que le plus grand nombre a pu la découvrir : il a été visionné plus de 22 millions de fois.

Et même peut-être par Philippe Garrel, qui l’a choisie pour son prochain film, Le Sel des larmes, avec Oulaya Amamra (Divines) et André Wilms ?

En tout cas, on n’est peut-être pas près de la revoir de sitôt au théâtre, où elle était pourtant « irradiante », selon Le Monde : le cinéma l’a adoptée et ne peut plus s’en passer.
 

Les Sauvages, la nouvelle Création Originale CANAL+, le 23 septembre sur CANAL+ et myCANAL.