Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le Serpent (Netflix) : tout ce qu’il faut savoir sur la série

Posté par Sarra Khemiri le 29 mars 2021
Tahar Rahim revient sur le petit écran avec Le Serpent, une série biopic sur le tueur en série Charles Sobhraj. Un thriller glaçant à retrouver dès le 2 avril sur Netflix, disponible avec CANAL+.

Charmant, manipulateur, intelligent et redoutable, Charles Sobhraj a terrorisé l’Asie dans les années 1970. Navigant entre la Thaïlande, l’Inde et le Népal au bras de sa compagne Marie-Andrée Leclerc, le Français aurait drogué une quinzaine de touristes, avant de les détrousser et de les assassiner. Multipliant les identités et les tours de passe-passe, ce brillant stratège a ainsi échappé à la police pendant des années, avant de finalement être traduit en justice pour ses nombreux crimes.

Inspirés par la vie de ce fascinant tueur en série, Richard Warlow et Toby Finlay ont donc choisi de mettre en scène les aventures sordides du « Serpent », dans une série de 8 épisodes d’une heure. De quoi plonger dans un enfer de séduction toxique et de cruauté méthodiquement calculée.

 

Un rôle de composition

Entre le maquillage, la posture, la musculature et un phrasé travaillé, Tahar Rahim offre ici une performance saisissante. La transformation physique est convaincante, mais l’acteur césarisé pour Un Prophète ne s’arrête pas là. Habité par le personnage, le comédien de 39 ans incarne Charles Sobhraj avec style et intensité, soulignant le génie maléfique de ce meurtrier sans foi ni loi.

Pour endosser le rôle, la star de Désigné Coupable a tenté au mieux de se glisser dans la peau d’un cobra, surnom également donné au jeune homme, qui amadouait ses victimes avant de les tuer. Un personnage aux multiples facettes, qui dévoile donc peu à peu son côté féroce et sans pitié au fil de la série.

 

Une traque sous tension

Si Le Serpent s’intéresse aux crimes perpétrés par Charles Sobhraj sur le « Hippie Trail » - itinéraire emprunté par les hippies dans les années 1960-1970 – le scénario met également en lumière les efforts du diplomate néerlandais Herman Knippenberg pour envoyer le tueur sous les verrous. Interprété par Billy Howle (Dunkerque), ce dernier se lance ainsi dans une traque sans répit du « Cobra », qu’il est bien décidé à mettre hors d’état de nuire.

Le reste du casting est composé de Jenna Coleman (Doctor Who, Victoria), Ellie Bamber, Mathilde Warnier ou encore Grégoire Isvarine.

Retrouvez Le Serpent dès le 2 avril sur Netflix, disponible avec CANAL+.