Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Les dessous de H, la série médicale culte de CANAL+

Posté par Alexis Lebrun le 29 juin 2020
Avec le retour de la série le 27 juillet sur COMEDIE+, il est temps de vous rafraîchir la mémoire et de vérifier si vous connaissez vraiment bien les secrets qui se cachent derrière la recette complètement barrée de H.
La première création de Kader Aoun

En 1998, Abd-el-Kader Aoun est auteur pour plusieurs programmes de CANAL+, dont Nulle part ailleurs et Le Vrai Journal de Karl Zéro. La même année, c’est avec Xavier Matthieu qu’il imagine la série H, qui marque le début d’une longue liste de succès pour lui. Car Kader Aoun sera par la suite le créateur du Visiophon d’Omar et Fred (l'ancêtre du Service après-vente des émissions), puis du Burger Quiz (avec Alain Chabat) et du Jamel Comedy Club.

En 2001, il participe aussi avec beaucoup d’autres membres de l’équipe de H (Charles Nemes, Xavier Matthieu...) au scénario d’une autre œuvre culte avec Éric et Ramzy : le film La Tour Montparnasse infernale. Sur H, c’est lui qui a eu l’idée d’associer Jamel, Eric et Ramzy. Il a également sélectionné les scénaristes et dirigé l’écriture de la saison 1.

Un scénariste nommé Bénabar

Avant de percer dans la chanson française, celui qui s’appelle en réalité Bruno Nicolini a d’abord été régisseur, réalisateur de courts-métrages et scénariste pour la télévision. Eh oui, après avoir été sélectionné parmi plus de 200 auteurs, Bénabar a signé l’écriture de beaucoup d’épisodes de H, et il officiait également sur une autre série de CANAL+ à l’époque : La Famille Guérin. Et depuis qu’il est connu en tant que chanteur, Bénabar a aussi écrit pour le cinéma, et il est aussi passé devant la caméra en tant qu’acteur.

Une série tournée en public…

Comme la tradition le voulait dans beaucoup de séries comiques à l’époque, la bande-son de H comporte des rires enregistrés omniprésents. Mais ces derniers sont authentiques puisque tous les épisodes de H avaient la particularité d’être tournés en public. Une rareté à l’époque en France.

Et dans les studios du Club Dorothée

Les saisons 1 à 3 ont été filmées dans des studios connus des amateurs de sitcoms : ceux de la société AB Productions, à qui l’on doit notamment Hélène et les Garçons ou le Club Dorothée.

Une musique de générique qui sample… un groupe de funk écossais

Les fans le savent déjà, la musique du générique de H est signée DJ Abdel. À l’époque de la série, ce dernier était le DJ officiel de l’émission Nulle part ailleurs, mais il était également connu pour son travail avec un certain Cut Killer.

Pour le générique de H, il a samplé certaines des voix de Person To Person, un morceau du groupe de funk écossais The Average White Band. Et il n’est pas le seul, puisque ce titre a aussi été utilisé par le groupe de hi-hop EPMD, et par les rappeurs Big Daddy Kane, Ice Cube et Puff Daddy notamment.

Un hommage à un célèbre poète martiniquais

Si vous vous posiez la question : oui, le personnage « Aymé Césaire » incarné par Eric Judor était bien une référence à Aimé Césaire.

Un H qui ne veut pas seulement dire hôpital

En réalité, cette lettre résume le triptyque de la série : Humour, Histoire et Hôpital.

Un réalisateur mythique dans les crédits

En matière de comédies, il est une référence, puisqu’on lui doit notamment Oscar, Hibernatus ou encore La Cage aux Folles. On parle bien sûr d’Édouard Molinaro, qui a donc réalisé quatorze épisodes de H à plus de 70 ans, à une époque où les sitcoms étaient encore très mal vues par le milieu du cinéma.

L’intégrale de la série H arrive sur COMEDIE+ tous les jours à partir du 27 juillet à 19h !