Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Lovecraft Country (OCS) : la nouvelle série flippante de J.J. Abrams et Jordan Peele

Posté par Alexis Lebrun le 30 Juillet 2020
Après Watchmen, The Outsider, His Dark Materials et The Plot Against America, HBO continue d’adapter des livres en séries. Avec la petite dernière, Lovecraft Country, elle tient peut-être l’histoire qui va nous empêcher de dormir cet été.
Une adaptation d’un roman de science-fiction... qui n’est pas signé H.P. Lovecraft

Lovecraft Country, c’est d’abord le titre d’un roman publié en 2016 par Matt Ruff, un écrivain américain spécialisé dans les thrillers et la science-fiction. Et si son histoire est adaptée en série, c’est parce qu’elle est originale et surtout terriblement d’actualité. Car Lovecraft Country n’est pas vraiment un hommage au célèbre écrivain connu pour ses idées racistes. C’est en fait une histoire qui mélange les monstres horrifiques de l’univers de Lovecraft, et l’Amérique ouvertement raciste de la ségrégation, deux ennemis que le héros noir du livre et de la série (Atticus) doit affronter avec sa famille.

La série prend la forme d’un road-trip dans l’Amérique des années 1950, où le personnage principal embarque son oncle (George) et une amie (Letitia), pour retrouver son père qui a disparu. Ensemble, ils vont devoir survivre aux dangers de l’Amérique ségrégationniste où ils ne sont pas les bienvenus, et à des monstres effrayants qui semblent directement inspirés de l’œuvre de Lovecraft. D’après les bandes-annonces diffusées jusqu’à présent, il se pourrait bien que deux des figures les plus monstrueuses de la fiction et de la réalité apparaissent dans la série : Cthulhu et le Ku Klux Klan. Il y a déjà de quoi avoir hâte.

Abrams et Peele, un duo de rêve très bien entouré

S’il n’est pas vraiment nécessaire de donner le CV d’Abrams en matière de séries, on ressent quand même une certaine joie à l’idée de le voir collaborer (à la production) avec Jordan Peele, alias (vous l’avez ?) le roi de l’horreur qui a cartonné avec ses deux premiers films (Get Out et Us), et qui n’est pas le plus mal placé pour produire une série qui aborde frontalement les violences subies par les noirs aux Etats-Unis.

Au poste de showrunner et de scénariste, on retrouve Misha Green, déjà créatrice de la série historique Underground, et qui avait auparavant travaillé sur Heroes et Sons of Anarchy. Quant à la réalisation du pilote, elle a été confiée à Yann Demange, le réalisateur français qui monte depuis sa révélation en 2014 avec son premier film, 71’. Sur les deux épisodes suivants, c’est Daniel Sackheim qui est derrière la caméra, et c'est un nom connu pour avoir déjà tourné des épisodes de Dr House, The Americans, True Detective, The Leftovers et Game of Thrones.

Et du côté du casting ?

Jonathan Majors (vu dans la série When We Rise et le récent film de guerre de Spike Lee, Da 5 Bloods) joue le rôle principal, et il est accompagné de Jurnee Smollett-Bell (Black Canary dans Birds of Prey, Nicole dans True Blood, et Rosalee dans Underground). La série est aussi l’occasion pour la mannequin et actrice Abbey Lee de faire ses débuts à la télévision, après des rôles dans le dernier Mad Max et dans The Neon Demon de Nicolas Winding Refn. Enfin il faudra aussi compter sur Aunjanue Ellis (Mentalist, Quantico, When They See Us, The Book of Negroes) et l’incontournable Michael Kenneth Williams (The Wire, Boardwalk Empire), que l’on ne présente plus.

Lovecraft Country épisodes 1 à 10, diffusés à partir du 17 août sur OCS, disponible avec CANAL+.