Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Mare of Easttown (OCS) : Kate Winslet bouleversante dans le final de la série

Posté par Sarra Khemiri le 2 juin 2021
Après 7 épisodes aussi noirs qu’angoissants, Mare of Easttown s’est achevée dans un dénouement des plus dramatiques. Une conclusion en apothéose pour la mini-série de Brad Ingelsby, qui explose ainsi dans une dernière note de désespoir déchirant. Retour sur ce final poignant à retrouver sur OCS, disponible avec CANAL+.

Nuageux depuis un bon moment déjà, le ciel de la série s’est encore assombri dans ce septième et dernier épisode pour libérer un torrent de souffrance inattendu. Mare of Easttown a enfin dévoilé le nom du meurtrier d’Erin Mcmenamin, surprenant alors les spectateurs avec effroi. Plusieurs possibilités avaient jusqu’ici été envisagées, de nombreuses pistes explorées… Deacon Mark Burton, le prêtre énigmatique ? Dylan Hinchey, l’ex-petit ami coléreux ? Ou encore Frank Sheehan, le professeur de la jeune fille ? Non, aucun de ces suspects ne s’est révélé être le bon. La vérité était bien plus effrayante.

Une révélation fracassante

Après avoir longtemps joué avec le public à travers l’enquête, le scénariste Brad Ingelsby s’est offert un dernier rebondissement dans cette conclusion détonante. C’est finalement John Ross, le mari de Lori, qui a été arrêté pour cet odieux assassinat. Ce dernier a entretenu une relation extra-conjugale avec la jeune fille pendant des mois, jusqu’à la mettre enceinte par accident. Jamais il n’avait prévu de la tuer, mais une dispute a dégénéré et il a fini par l’abattre d’une balle dans la tête. Face à ces aveux, Mare n’a donc d’autre choix que d’envoyer l’époux de sa meilleure amie derrière les barreaux.

La série aurait ainsi pu s’arrêter là, mais l’auteur a choisi de surprendre encore les spectateurs en changeant de coupable dans les dernières minutes de l’épisode. Bien qu’il ait effectivement trompé sa femme et soit le père de DJ, John Ross n’est en réalité pas le véritable meurtrier. Mais alors qui protége-t-il ? Son fils, bien sûr ! Âgé de seulement 13 ans, Ryan Ross a commis l’irréparable lorsqu’il a voulu menacer Erin avec une arme volée à son voisin. Ne supportant plus les infidélités de son père, ce dernier a souhaité simplement retrouver une famille soudée et heureuse, mais son plan a mal tourné. L’adolescente s’est jetée sur lui pour lui arracher le revolver et un premier coup est parti tout seul. Le deuxième n’a pas tardé, laissant alors un corps sans vie dans le parc, que John et Billy Ross sont ensuite venus déplacer.

 

Un final de chagrin et d’horreur

Explorant les méandres de la souffrance humaine, Brad Ingelsby a ici choisi de conclure son histoire sur un dernier cri de désolation. Un enfant emprisonné, une mère dévastée et une famille décomposée, l’auteur américain termine la série comme il l’a commencée : dans l’affliction la plus profonde. Axée sur l’Amérique des petites villes, Mare of Easttown dépeint alors un pays frappé par des fléaux nombreux, qui gangrènent des habitants laissés à l’abandon. 

Drogue, prostitution, violence et maladie mentale, le scénariste n’a pas hésité à aborder des thèmes difficiles tout au long de son histoire, sans jamais juger ses personnages. Chacun d’entre eux a été écrit avec ses problèmes et ses défis, mais aussi et surtout avec une profondeur singulière, qui a fait la force du programme. De quoi découvrir un portrait dur et percutant des États-Unis, bien différent de ce que la télévision choisit habituellement de mettre en lumière.

Kate Winslet au sommet

Depuis le début de la série, Kate Winslet porte le poids du monde sur ses épaules. Dans la peau de Mare Sheehan, l’actrice incarne la douleur insupportable qu’a laissé le suicide de son fils dans son cœur. Un tourment de chaque jour, qui l’autorise à peine à respirer. Orageuse, triste et suffocante, l’actrice a ainsi livré jusqu’au bout une performance saisissante et terriblement touchante, centrée sur un deuil impossible. Avec le départ de sa fille Siobhan pour l’université, son histoire avec Richard, la résolution de son enquête et ses séances de thérapie, l’inspectrice torturée a fini par tenter d’accepter la mort de son fils et aller de l’avant. Et si un rayon de soleil semble se dessiner au loin pour le personnage, l’avenir se montre encore très brutal avec elle.

Mare va devoir faire face à ses démons tout en aidant sa meilleure amie à se battre contre les siens. Cette lutte de chaque jour s’annonce éprouvante, interminable et pourrait bien se poursuivre dans une saison 2. Une suite qui n’a pas encore été confirmée pour le moment, mais pour laquelle la comédienne britannique montre déjà un enthousiasme certain !

Retrouvez Mare of Easttown sur OCS, disponible avec CANAL+.