Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Pourquoi H est une série culte

Posté par Alexis Lebrun le 29 juin 2020
L’annonce de la rediffusion de H à partir du mois de juillet a été vécue comme un événement par toute une génération. Alors vingt-deux ans après ses débuts, pourquoi cette série est-elle l’objet d’un tel culte ?
Parce qu’elle a révélé Eric et Ramzy

Avant le carton de La Tour Montparnasse infernale, c’est dans H que le grand public a vraiment découvert l’étendue du talent comique de ce duo. Dans la série, Eric Judor incarne un infirmier parfaitement ridicule et Ramzy Bedia un brancardier totalement stupide, et leurs échanges surréalistes rivalisent d’inventivité dans un style d’humour volontairement débile qui deviendra leur marque de fabrique.

N’hésitant jamais à repousser toutes les limites pour se ridiculiser à l’écran, Eric et Ramzy montrent aussi dans H leur capacité d’improvisation, ce qui donne une alchimie unique sur le plateau de la série. Et puisque l’on parle d’impro…

Parce que c’est un sommet de la carrière de Jamel

Quand Jamel commence à jouer un standardiste dans H en 1998, sa carrière d’humoriste est en pleine explosion, mais il n’est pas encore l’icône qu’il est aujourd’hui. Il commence tout juste à tourner au cinéma, et H représente sa première expérience à la télévision. Mais il est au sommet de son art. Outre ses répliques célèbres qui sont aujourd’hui quasiment entrées dans le langage courant comme « Dites-moi pas que c'est pas vrai ! », Jamel a surtout apporté à la série son talent pour l’improvisation et sa capacité à réinventer son texte.

Entouré d’Eric et Ramzy, il semble lancé dans une course effrénée où l’émulation entre les trois donne des séquences toujours aussi hallucinantes aujourd’hui. Bref, Jamel est la star de H. Et si H a fait de lui une star, ce n’est pas un hasard.

Parce qu’elle rivalise avec les meilleures sitcoms américaines de l’époque

Au moment de la naissance de H, les sitcoms françaises sont clairement à la traîne par rapport aux productions américaines. Le public hexagonal ne s’y trompe pas et se régale avec les épisodes de Friends, Seinfeld ou Spin City. À l’époque diffuseur de plusieurs de ces séries, CANAL+ décide de lancer sa propre sitcom. Et la chaîne cryptée n’a pas peur de prendre des risques : elle ose sortir du train-train plan-plan des productions de l’époque et a la bonne idée d’aller observer ce qui se fait outre-Atlantique pour s’en inspirer.

En suivant la recette simple d’un casting de jeunes talents explosifs et doués pour l’improvisation associés à une exigence certaine en matière d’écriture et d’humour potache, H réussit à se démarquer comme une série clairement en avance. Si le succès n’est pas tout de suite au rendez-vous, CANAL a laissé le temps à la série d’installer son ambiance et ses personnages allumés. Un pari payant : aujourd’hui, la série est l’une des rares sitcoms françaises à posséder une telle aura.

Parce qu’elle contient des caméos mémorables

Comme Friends, H a aussi construit une partie de sa notoriété en faisant appel à de nombreuses personnalités, parfois appelées à jouer leur propre rôle. Plutôt que de lister les dizaines de stars qui sont apparues dans H, on préfère citer un épisode qui contient deux caméos inoubliables. Dans « Une histoire de lapin », on a en effet le plaisir de voir non seulement Pierre Palmade dans son propre rôle, mais aussi un Thierry Henry alors tout jeune champion du monde dans une scène irrésistible face à un Jamel Debbouze en admiration.

Parce que Jean-Luc Bideau

Impossible de terminer sans évoquer celui qui est sans doute sans doute le personnage le plus culte de : le professeur Maximilien Strauss, un chirurgien complètement dingue, dénué de toute morale et occupé par des passions plus que douteuses. Incarné par l’acteur suisse Jean-Luc Bideau, connu pour son rôle dans Et la tendresse ? Bordel !, il est le contrepoint parfait du trio incontrôlable formé par Jamel, Eric et Ramzy. Entre le décalage générationnel et la différence de style entre ces personnages, cette rencontre est l’un des ingrédients essentiels du succès de H. Et elle a fait de Jean-Luc Bideau le visage improbable de la série.

L’intégrale de la série H arrive sur COMÉDIE+ tous les jours à partir du 27 juillet à 19h !