Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

The Comey Rule : l’affaire entre Donald Trump et le directeur du FBI expliquée

Posté par Alexis Lebrun le 26 octobre 2020
Cette nouvelle mini-série politique explore l’élection présidentielle américaine très controversée de 2016. Mais pour tout comprendre à cette plongée effrayante dans l’Amérique du président Donald Trump nouvellement élu, un petit rappel des faits abordés par The Comey Rule s’impose.
L’affaire des mails d’Hillary Clinton

Tout commence en 2015 avec la secrétaire d'État des États-Unis (l’équivalent du Ministre des Affaires étrangères) et candidate démocrate à l’élection présidentielle 2016, Hillary Clinton. Une polémique survient lorsque l’on découvre qu’elle a grosso modo utilisé un serveur de messagerie privée et personnel pour gérer ses mails professionnels forcément ultraconfidentiels. Début 2016, le site WikiLeaks en remet une énorme couche en publiant des dizaines de milliers de mails issus de la boîte d’Hillary Clinton, une fuite exploitée évidemment par son adversaire républicain Donald Trump. Compte tenu de l’ampleur de la fuite et de sa dangerosité en cas d’exploitation par une puissance étrangère, le FBI dirigé par un certain James Comey ouvre une enquête.

Début juillet, il annonce néanmoins qu’aucune poursuite n’est engagée contre Clinton, tout en critiquant abondamment sa négligence. Mais le coup de grâce intervient à quelques jours seulement de l’élection qui a lieu début novembre. Le directeur du FBI annonce la réouverture de l’enquête, avant de conclure qu’il n’y a toujours pas de quoi revenir sur sa décision précédente. Mais le mal est fait dans l’opinion : Hillary Clinton perd l’élection à la surprise générale face à Donald Trump, et James Comey est considéré comme l’un des responsables de sa défaite. Sa décision si lourde de conséquences pour l’histoire américaine constitue le premier segment de la série.

L’interférence de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016

L’autre affaire très médiatique qui a largement occupé James Comey pendant cette période, c’est la fameuse enquête sur les liens entre Vladimir Poutine et Donald Trump. Fin juillet 2016, le FBI commence à investiguer officiellement sur de possibles liens entre des proches de Trump et des responsables officiels russes, les premiers étant suspectés d’être aidés dans leur campagne par l’Etat russe.

Une accusation gravissime et un véritable tremblement de terre politique et diplomatique, qui dure d’ailleurs depuis plusieurs années et que Donald Trump traîne comme un boulet encore aujourd’hui. Après l’entrée en fonction de Trump en janvier 2017, ce dernier ne supporte pas que cette affaire pourrisse le début de sa présidence, ce qui crée forcément de vives tensions avec James Comey, et qui nous amène à l’épilogue de cette histoire.

Le départ de James Comey

La série le montre, la relation entre Donald Trump et le directeur du FBI n’est pas vraiment au beau fixe. Le nouveau président entend bien mettre dans sa poche ce poste ô combien stratégique, au mépris total des règles de la constitution américaine. Ce malaise est évoqué lors d’une scène de déjeuner en tête à tête à la Maison Blanche, où Donald Trump demande explicitement à Comey sa « loyauté », ce qui n’est absolument pas prévu bien entendu. Et comme Comey essaye de faire son boulot et notamment d’enquêter sur les interférences russes évoquées plus haut, cela ne plaît pas du tout à Donald Trump, déjà très mécontent de ses conclusions dans l’enquête sur son ancienne adversaire Hillary Clinton, envers qui il fait preuve d’une haine tenace.

Le 9 mai 2017, James Comey est donc viré de son poste de directeur du FBI par Donald Trump, une décision qui fait grand bruit dans le pays puisque le président est accusé de faire obstruction à la justice et de s’attaquer à la séparation des pouvoirs, en s’en prenant à quelqu’un qui enquêtait peut-être sur lui. Des faits racontés dans le livre de James Comey Mensonges et vérités, sur lequel est basé The Comey Rule. Et maintenant que vous êtes au point sur ces trois chapitres, vous pouvez vous lancer dans cette série thriller au synopsis d’autant plus flippant qu’il est entièrement tiré de faits réels.

The Comey Rule épisodes 1 et 2, diffusés le 29 octobre sur CANAL+.