Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

The Comey Rule, la série qui s'attaque à Donald Trump

Posté par Alexis Lebrun le 1 octobre 2020
C’est l’un des projets les plus risqués de cette rentrée. En deux épisodes de deux heures chacun, la minisérie The Comey Rule se frotte à l’une des périodes les plus mouvementées de l’histoire américaine récente : l’élection présidentielle de 2016 et la victoire complètement inattendue de Donald Trump.
L’adaptation du brûlot de l’ancien directeur du FBI

James Comey, c’est le nom de celui qui était à la tête de la célèbre institution américaine pendant l’affrontement entre Hillary Clinton et Donald Trump pour succéder à Barack Obama. Après avoir été viré par Trump en mai 2017, il a publié un an plus tard un livre retentissant sur le nouveau président américain, intitulé Mensonges et vérités (A Higher Loyalty en VO). C’est son récit qui sert de base à l’intrigue de la série The Comey Rule. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Pour commencer, James Comey est celui qui a réouvert la fameuse enquête sur les emails de la candidate démocrate Hillary Clinton pendant la campagne.

Même si aucune poursuite n’a finalement été engagée contre elle, cette affaire fait assez de bruit pour torpiller pour de bon les chances de Clinton, battue comme on le sait à la surprise générale lors de l’élection présidentielle en novembre 2016. Une fois Trump élu, c’est aussi James Comey qui mène l’enquête sur une possible collusion entre le nouveau président et la Russie de Vladimir Poutine, soupçonnée d’avoir interféré pour influer sur le résultat de l’élection. The Comey Rule met donc en scène la relation plus que tumultueuse entre le directeur du FBI et Donald Trump pendant cette période très agitée.

Un duo d’acteurs sous pression

En abordant des événements très récents qui impliquent des personnalités parfois encore en poste parmi les plus célèbres du monde, The Comey Rule fait face à un défi majeur. Son casting a en effet la lourde tâche d’incarner de façon crédible des personnages réels qui vont de Barack Obama à Vladimir Poutine, même si ces deux exemples ne sont pas au centre de l’intrigue. Tous les projecteurs sont forcément braqués sur Brendan Gleeson, qui a la lourde tâche d’entrer dans la peau de Donald Trump.

Avec l’aide d’un maquillage important, l’acteur irlandais s’en sort avec les honneurs pour reproduire le phrasé et la gestuelle caractéristiques de son personnage, ainsi que la personnalité brutale et menaçante de Donald Trump, décrite entre autres par James Comey. Ce dernier est joué par Jeff Daniels, qui fait son retour dans une série purement politique après son Emmy remporté en 2013 pour son rôle dans la série HBO d’Aaron Sorkin, The Newsroom. Brendan Gleeson a aussi une certaine expérience en la matière, puisqu’il a également gagné un Emmy en 2009 pour son interprétation de Winston Churchill dans le film HBO Into the Storm.

Le nouveau projet de Billy Ray

Mini-série composée de deux épisodes de deux heures (pour un budget de 40 millions de dollars !), The Comey Rule a été écrite et réalisée par Billy Ray, un nom que les amateurs de cinéma connaissent bien, puisqu’il a été le scénariste du premier film Hunger Games sorti en 2012, mais aussi du thriller Capitaine Philips (2013).

Plus récemment, c’est aussi lui qui a signé le scénario de l’excellent film de Clint Eastwood sorti en début d’année en France, Le Cas Richard Jewell. C’est enfin lui qui a adapté à la télévision Le Dernier Nabab, le roman inachevé de Francis Scott Fitzgerald, avec la mini-série sortie sous le nom Le Dernier Seigneur en France.

The Comey Rule, à partir du 29 octobre sur CANAL+.