Watchmen (OCS) : ces éléments de la série que vous ne retrouverez pas dans les comics

Posté par La rédaction de CANAL+ le 18 Novembre 2019
Les séries tirées de romans ou de comics ne sont pas toujours 100% fidèles aux écrits. Certaines intrigues se prêtent parfaitement au jeu de la narration écrite mais moins face caméra. Aujourd’hui, on décortique l’intrigue de Watchmen pour repérer les points de divergence avec le comic book.
Une adaptation très libre

Que les choses soient bien claires : la série OCS Watchmen n’est pas une adaptation pure et dure des comics. Bien au contraire, Damon Lindelof a pris de bien belles libertés quant à la bande-dessinée imaginée par Alan Moore. Si belles que l’opinion publique semble penser qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu les comics pour se pencher sur la série. Finalement, c’est une bonne nouvelle pour les newbies, non?

La temporalité

Dans cette optique, Watchmen n’est pas une adaptation mais plutôt une sorte de continuité hybride. La temporalité est complètement différente des comics. Ces derniers se passaient dans une version alternative de New York en 1985, tandis que la série se situe 34 ans après les derniers événements survenus dans la bande-dessinée.

Les personnages

Les adeptes du comics ont du être bien étonnés d’être en réalité si peu familiers avec les personnages : le réalisateur a pris quelques libertés et a donné vie à de nombreux persos que peu ne connaissent. Que les amateurs de Watchmen se rassurent, la troupe des six est quand même, au compte-goutte, présente dans la série. Parmi ces nouveaux personnages, on retrouve Angela Abar plus connue sous le surnom de Sister Night qui devient l’un des piliers de la série ou encore Lady Trieu.

Le massacre de Tulsa

Le premier épisode de la série nous plonge corps et âmes dans le massacre de Tulsa, un tragique événement survenu en 1921, où une troupe de suprémacistes blancs ont massacré les habitants d’une communauté afro-américaine. Si l’émeute raciale a bel et bien eu lieu dans la vraie vie, cet épisode, qui est considéré comme l’un des pires incidents de violence raciale aux Etats-Unis, n’est pas raconté dans les comics. Un gros parti pris donc, que de le présenter comme l’un des premiers éléments de l’intrigue.

Les clins d’oeil, seuls garants du lien ténu entre la série et les comics

En réalité, Watchmen se joue du lien ténu entre les comics et la série. Si pour beaucoup il n’est pas nécessaire donc d’avoir lu les comics pour comprendre et apprécier la série, il semblerait que seuls certains initiés savent reconnaître les quelques easter eggs camouflés dans la série. Parmi eux, le smiley que l’on retrouve plusieurs fois, les tâches de sang qui coulent sur des badges, les nombreuses occurrences du hibou ou encore la pluie de calamars. Autant de clins d’oeil dédiés aux comics qui, par leur utilisation détournée, ne font que marquer la distanciation entre la série et le roman graphique.

Retrouvez la saison 1 à l'heure US sur OCS disponible avec CANAL+