Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Les quatre cents coups

Film Drame, France, 1959, 1h35VFVersion françaiseHDHaute Définition

Antoine Doinel a 13 ans. Il habite aux environs de la place de Clichy, dans un petit appartement inconfortable, entre sa mère, Gilberte, une femme maussade qui ne l'aime pas, et l'homme qui lui a donné son nom mais n'est pas son père, un être falot. Il découvre les joies de l'école buissonnière...

Critiques presse
  • Allociné Presse

  • Allociné Spectateur

  • Télérama

    Chronique d'une enfance blessée du côté de la place de Clichy. Truffaut règle ses comptes avec les non-dits de son passé. Il parle à travers un double magique, Jean-Pierre Léaud, caneton hirsute qui joue l'art de la fugue avec une virtuosité inégalée.

  • Télécâble Sat

    Premier film de la saga Antoine Doinel, une oeuvre nostalgique où, sous l'apparence du réalisme, se dessine un poème bouleversant et novateur.