Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Armageddon Time, la nouvelle promesse de James Gray

Posté par Cinéma Canal le 27 août 2020
Le cinéaste américain James Gray a l’habitude d’écrire et de réaliser des œuvres qui traitent des rapports familiaux. À peine un an après la sortie de son dernier film, AD ASTRA, il vient de finir un scénario qui reste dans cette même lignée mais qui est plus personnel, celui d’ARMAGEDDON TIME.
Un scénario à l’opposé d’Ad Astra

AD ASTRA abordait les rapports père-fils en envoyant Brad Pitt et Tommy Lee Jones dans le cosmos. Le rendu était plutôt sombre et plaçait la solitude au cœur du film. Mais c’est bien tout le contraire dans ARMAGEDDON TIME qui sera plus intimiste et qui redonnera de l’importance aux contacts humains.

Au cours d’un entretien d’exception avec Didier Allouch pour L’Hebd’Hollywood, il a confié avoir envie de plus de chaleur, de tendresse, de compassion, et de monde, dans son prochain film. Bref, il recherche la simplicité et les connexions, en réaction aux gros défis que présentait notamment AD ASTRA et qui manquait justement de tout ça. Il passe ainsi d’un extrême à l’autre.

Un long métrage personnel et inspiré

Saviez-vous que LES 400 COUPS était son film préféré de François Truffaut ?
James Gray aime en parler et il n’a pas manqué de le faire auprès de Didier Allouch. Il a mis l’accent sur la connexion directe de Truffaut avec son œuvre ouvertement autobiographique et son acteur, Jean-Pierre Léaud. Pour lui, cette connexion crève l’écran et c’est précisément elle qui rend le long-métrage puissant et même mythique pour le public.

Comme Truffaut, Gray s’inspire de ses propres souvenirs d’école pour nous livrer un film semi-autobiographique avec ARMAGEDDON TIME. Plus personnel que ses derniers films, il raconte en fait son enfance à New York, dans sa ville natale du Queens, dans les années 1980. À l’époque, il était à la prestigieuse école privée Kew-Forest School, qui a notamment vu passer Donald Trump, dont le père était membre du conseil d’administration à une période.

Un casting non pas trois, mais cinq étoiles !

De grands acteurs et actrices sont déjà passés devant la caméra de James Gray. Il a dirigé Robert Duvall, Tim Roth, Charlize Theron, Robert Pattinson, Marion Cotillard, Brad Pitt bien sûr, et il a surtout travaillé avec Joaquin Phoenix, qui a été la tête d'affiche de quatre de ses projets.

« Je voulais que ce soit une histoire très peuplée. »

AD ASTRA avait un casting plutôt restreint. Cette fois-ci, il collabore avec une belle brochette d’acteurs. ARMAGEDDON TIME inclura Robert De Niro, Cate Blanchett, Anne Hathaway, Oscar Isaac, ou encore Donald Sutherland qu’on avait justement pu apercevoir aux côtés de Brad Pitt dans AD ASTRA. Il n’y a pas de doute : il y en aura du beau monde dans le prochain film signé James Gray.

Son projet avait été présenté au Marché du film virtuel de Cannes et le tournage doit commencer prochainement, à New York. Cette chronique familiale promet, et il nous tarde de voir ce que ça va donner !

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez Canalplus Cinema sur :

Facebook

Twitter

Instagram